Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

chaton

 TOUT EST VENU DE LA !!!!


"Bonjour Tante Agathe,
Comme toujours les récits de Mamie Gâteau me ravissent.
Une idée a germée ce matin .... Et oui cela arrive !!
Ne pourrait-on pas faire un "recueil" des souvenirs de nos "anciens" du type "souvenirs de Puisserguier par des Puisserguièrains"... cela permettrait à nos enfants et petits enfants de découvrir, comme je le fais aujourd'hui au travers des histoires agréables à lire la vie à Puisserguier.
Il y a déjà quelques anecdotes ... sur St Christophe, les bus, l'école, .... et j'en passe"
mathilde

"Quelle belle idée que celle de Mathilde. Il faudrait cependant que certains se dévouent pour jouer les interwiouvers, (orthographe non garantie) car il n'y a pas beaucoup de Puisserguiérains de ma génération qui s'amuse à pianoter sur un ordinateur. Comme c'est nous qui détenons actuellement la mémoire du village, nos anciens étant hélas partis, je ne vois pas comment on pourrait réaliser la chose.
Mamie Gâteau"

"Je suis toujours très touchée par les souvenirs de Mamie Gâteau, et je trouve celui là particulièrement émouvant.
Mathilde a raison, il faudrait pouvoir recueillir les histoires, les us et les coutumes de nos anciens du village. Mais sont-ils vraiment prêts à nous les faire partager ! Tous n'ont pas la même "pêche internet" que notre mamie locale !!! A creuser, et je suis OK pour tenter l'expérience avec des personnes que je connais.
Je pense que cela permettrait une découverte et un rapprochement des générations très sympa".
Coroso

"ah la rentrée que de nostalgie! J'ai toujours aimé l'école et contrairement quand la rentrée des classes arrive je rôde dans les rayons à la recherche des derniers stylos à la mode si je ne me retenais pas j'en aurais une sacrée collection.
Je suis d'une génération moins ancienne mais j'ai les souvenirs de nos maîtresses de l'époque: me araou, me malaterre qu'on appelait : la taupe, la pauvre elle louchait je crois bien; il y avait aussi l'école de musique où j'ai appris le solfège; je me souviens aussi des cours de musique; me araou amenait un poste de radio et il y avait une émission spéciale pour les écoliers où on chantait et où on apprenait la vie des musiciens célèbres. quand on aimait l'école c'était que du bonheur.
En fin d'année la distribution des prix, quelle fierté d'être félicitée par le maire et de monter sur l'estrade mais quelle honte aussi quant on était timide.
Et le goûter de noël avec la "coque" et la mandarine que de souvenirs mais la mémoire s'effiloche...
je me suis égarée un peu excusez si je suis hors sujet".
lavazza

"Il y a quelques années de ça, je ne me souviens plus exactement quand, l'office de tourisme avait recherché les anciennes photos de classe et les avait exposé. On pouvait venir s'y reconnaître et, je crois, obtenir une photocopie.
Pour ma part, je dois avoir quelques photos des années 20 et des années 50.
Alors, on le fait ce recueil d'histoire de Puisserguier ?
"
moi

"Bonjour Tante Agathe
Personnellement je serai partante pour faire ce recueil : je n'ai pas de document car pas native de Puisserguier, mais je veux bien essayer d'obtenir des anectodes de certains "anciens" que je connais.
Par contre il faudrait quelqu'un pour centraliser tous ces documents ou anecdotes .... Tante Agathe, Mamie Gâteau ??? Qui se dévoue ... bien sur il faudrait une personne qui ait du temps libre à nous consacrer, donc éventuellement une personne qui ne travaille pas...."
mathilde

"Bonjour Tante Agathe. Merci à Mamie Gâteau Je ne peux hélas apporter aucune anecdote. J'ai fait mes classes dans le Tarn.
Mathilde, votre proposition est géniale. Depuis longtemps me chagrine l'idée que les anciens et anciennes vont partir sans que nous ayons recueilli leur témoignage. Je suis sensible à la transmission, au passage je suis bien prête à participer et à vous aider mais je ne sais comment
Merci à vous tous et toutes"
mima

"Oh! Combien je suis fière d'avoir offert lors d'un noël récent un modeste ordinateur à cette mamie qui vous enchante régulièrement avec ces chroniques Puisserguiéraines. Je sais maintenant de qui je tenais le mal au bide qui m'étreignait lors de chaque nouvelle rentrée des classes.
Mais je sais aussi pourquoi j'avais des facilités en composition écrite, au point que la maîtresse lisait souvent à haute voix mes productions: Ce n'était que ma maman qui m'avait passé le virus...
Mamie Gâteau je suis fière de toi!!!
Françou... (Sa fille)
PS: vous m'excuserez, mais elle a oublié de me passer le virus de la bonne hortographe".
Françoise

"Bonjour Tante Agathe,
L'idée de Mathilde me plait.
Je vous envoie un courrier qui est un peu long en pièce jointe afin de ne pas trop envahir vos notes, expliquant un peu mon idée sur la façon de procéder.
Celles ou ceux qui sont intéressés par ce sujet, pourraient expliquer leur façon de voir les choses afin de tenter de mettre en place ce projet.


-----* Les mémoires de Puisserguier * L’unanimité autour de l’idée de Mathilde prouve le besoin et l’envie de beaucoup de personnes de mieux connaître notre village et ses habitants. J’ai un peu réfléchi à ce projet de recueil, et je voudrais vous faire part de mes idées. Je pense qu’il serait possible d’agir en 2 temps afin de toucher le maximum de personnes. Premièrement ouvrir un blog indépendant de celui de Tante Agathe pour ne pas le surcharger, et laisser à notre Tante Agathe locale le monopole de ses chroniques et des commentaires. Ce nouveau blog recueillerait les histoires et les photos de ceux qui maîtrisent Internet, auxquelles seraient ajoutés les sujets réalisés parallèlement sur le « terrain ». Cela nécessitera un travail de recherche, d’écoute et de collectes d’informations « en direct », et bien entendu des volontaires pour réaliser ces « interviews ». Deuxièmement, retranscrire les articles du blog sur un support « papier » destiné aux personnes, encore nombreuses, qui ne sont pas connectées à internet. Une étude pour la publication et la diffusion de ces documents devra être réalisée. Il faudra que les interviewés acceptent de témoigner sous leur nom afin de crédibiliser les histoires et anecdotes. On pourrait également collecter des photos de classe ou autres. Il y a tellement de choses à raconter, pas seulement par des anciens, mais aussi par toutes les générations. Aucun d’entre nous ne ressent les choses de la même façon, et il serait intéressant d’avoir des histoires différentes sur chaque thématique (rentrée des classes, vendanges, cavalcade, fêtes, commerces, métiers, viticulture, personnalités, travaux d’aménagement, … ). Ce travail de mémoire pourrait être réalisé avec un statut d’une association loi 1901 « Les Mémoires de Puisserguier ». Nous arriverions tous ainsi à vraiment le faire…. ce recueil. ----- Dans cette attente.
@ plus".
Coroso
 
"Bonjour Tante Agathe,
Je suis vraiment épatée de voir l'évolution de mon idée.
Je trouve l'idée de Coroso très intéressante concernant une association, le seul inconvénient (qui n'en est pas un pour moi) c'est que les personnes devront découvrir leur identité réelle .... Car qui dit association dit bureau, donc ....
Qui donc accepterait de dévoiler son identité ???"
mathilde

Concernant l'identité, Tante Agathe pense que ce n'est pas un problème compte tenu qu'on passera d'un blog "où on s'épingle gentiment" à un "livre de souvenirs" dans lequel chacun aura à coeur de se rappeler de bons et peut être aussi de mauvais moments vécus dans notre commune.
Cela vaut le coup d'être tenté.

"
Coucou Mathilde and co,
En ce qui concerne le fait de dévoiler son identité, n’est pas un problème pour moi non plus.
De plus, seules les personnes qui intégreraient l’association connaîtraient « qui est qui » pour des raisons administratives, mais sous réserve de garder « le secret », pour ne pas enlever du piquant au Blog de tante Agathe.
Il serait également possible de faire participer des personnes ne faisant pas partie du fan club de TA, et laisser le choix à ceux qui veulent conserver l’anonymat d’envoyer les histoires et photos recueillies par Internet, ou bien par courrier.
Il y a des tas de solutions à envisager.
Un grand merci à Tante Agathe qui a été le « déclencheur », Mamie Gâteau le « moteur » et Mathilde le « détonateur ».
@ leu comme dirait Bartas, qui est bien silencieux ces derniers temps."
Coroso

"Quelle belle surprise ce matin en ouvrant le blog, que d'y trouver un commentaire en forme d'hommage de la part de ma propre fille. J'en suis encore toute "chose", mais j'avoue que cela a illuminé ma journée.
Un grand merci à ma Françounette et à Tante Agathe qui a permis ce petit miracle.
Je fais de gros "poutous" à toutes les deux.
Je voudrais bien que l'idée de Mathilde prenne corps et je trouve très bonne la proposition de Coroso, quand à la création d'une association qui aurait pour tâche de recueillir la mémoire du village.
On pourrait la nommer "Mémoires.........."
Si vous saviez toutes les anecdotes qui me trottent dans la tête, ce ne serait certainement pas très difficile de pouvoir faire un recueil, car je ne dois pas être la seule à me remémorer ce qu'était la vie du village auparavant.
Par exemple en ce moment, je pense très fort à un sujet :
les hommes et les femmes qui ont laissé une forte empreinte de par leur vie, leur métier ou leur implication dans la vie de Puisserguier."
Mamie Gâteau.

"hé bien ! hé bien, cela avance à grand pas, battons le fer tant qu'il est chaud ... il faudrait que les personnes désireuses de participer à ce projet se rencontrent : OU ? QUAND ? COMMENT ?"
mathilde

"Mon père, qui ne tâte pas encore de l'ordinateur, se délecte à chaque récit de Mamie Gâteau. Visiblement, ils sont de la même génération et parce qu'il me l'avait raconté, je connaissais l'histoire du drapeau hissé dans la cour de l'école. Même qu'un jour, après que le Maître Mr Marty ou Bizanet (je ne m'en souviens plus) lui eut demandé s'il était bien français (fils d'immigré espagnol, naturalisé en 1930), il eut l'insigne honneur de "monter les couleurs". En ce temps là, les élèves, tous en blouse noire (la dictature des marques ne sévissait pas encore !!) commençaient la classe par une leçon de morale. Clin d'oeil à papy gâteau, le paternel était en classe avec Paul Gayé, Serge Caille, un certain Moréno et bien d'autres. Pour ma part, je me souviens très bien de Me Pélissou, Arraou et Malaterre pour les filles et de Mr Arraou (alias le Merle) et Dachary (alias Popeye) ainsi que des friandises offertes aux écoliers par la mairie de Puisserguier. Il m'arrivait, parfois en période de vendange, de manger à la cantine. Si je ferme les yeux, j'entends encore le brouhaha monstre que nous faisions dans la cour (filles et garçons mélangés pour la circonstance), je retrouve l'odeur de la soupe de légumes que nous concoctait Elise (alias Elise Riquiqui) et que nous ne dégustions seulement qu'après nous être lavés les mains (à la fontaine) et fait trois tours de la cour pour les faire sécher. Pus tard, en primaire, n'ayant pas de sonnerie pour annoncer la fin de la classe, c'était l'élève de service qui était chargé d'indiquer aux autres classes notre libération, pour ma part salvatrice. Hé ! Oui, Mamie gâteau, nous vivons une époque formidable ? Nos gamins auront eux aussi forcement des souvenirs d'enfance mais "autres temps, autres moeurs". La nostalgie n'est plus ce qu'elle était. Merci à Françoise, sans qui peut-être cette belle aventure n'aurait pu exister".
A leù Barthas

"Bien joué ! Le clin d'oeil de Barthàs à Papy Gâteau lui a émoustillé les neurones et aiguisé sa curiosité, car lui aussi était en classe avec Serge Caille, Paul Gayé, Moréno et les autres.
Depuis qu'il a lu le commentaire, il cherche qui pourrait bien être le père de cet internaute qui a pris un pseudo bien de chez nous, évoquant la garouille et la garrigue.
Puisque votre papa est sans nul doute de ma génération, suggérez lui de vous conter ses souvenirs d'enfance et de jeunesse, afin que vous puissiez nous les transmettre, ainsi le vécu des uns s'enrichirait du vécu des autres.
Je trouve que nous nous sommes lancés dans une chouette aventure.
J'étais loin de penser, lors de mes premiers commentaires sur le blog, que cela pourrait intéresser autant de personnes.
Merci, encore une fois, à Tante Agathe sans qui tout était impossible".
Mamie Gâteau.
Bonjour Tante.
Je viens de lire l'ensemble des commentaires sur l'idée de la création d'un recueil sur Puisserguier. C'est tout simplement fabuleux .
Je m'inquiétais de ne savoir que faire pour vous aider. Coroso vient de m'apporter une solution. je peux retranscrire pour les personnes qui n'ont pas d'ordi.
Il m'importe peu que mon identité soit connue.
Tante Agathe a connaissance de nos mails et pourraient nous mettre en contact, enfin peut-être.
Je vais quitter Puisserguier pour quelques semaines. Merci à vous Tante de laisser des informations sur votre blog pour la suite de cet événement que j'attendais tant.
Pour revenir à une note antérieure; je ne sais si le Père Maxime a été fêté mais dans Midi Libre de Samedi on peut lire un article sur le départ du père B. Laurent qui "remplacera" le père Maxime.
Belle journée à toutes et tous
mima
 


Bonjour à tous,
Pour ma part, je suis comme mima : arrivée à puisserguier en 1989, je n'ai pas d'anecdotes vraiment anciennes à raconter, mais je suis toute disposée à transposer et "récolter" des récits auprès d'anciens.
Mais il faudrait peut-être un fil conducteur ou une classification des thèmes car si tout arrive pêle-mêle ....

Je pense qu'une réunion des "volontaires" est nécessaire, cependant, en ce qui me concerne, je travaille et ne suis disponible que le week-end pour les réunions.


mathilde

Interêts

mémoires