Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 21 décembre 2011

Sibérique marché de Noël !

 C’est par un vent glacial, qui a donné beaucoup de mal aux organisateurs et exposants, que nous avons participé, comme prévu, au marché de Noël organisé par le CLAP ce 18 décembre.

 

Notre vitrine était ouverte aux visiteurs et a pu, à certains moments leur procurer un « havre » de paix  lors des grosses bourrasques 

En face l’exposition de jouets anciens proposait entre autre, une magnifique poupée datant des années 1900.

 

mémoires de puisserguier

 

Notre « bar à soupes » a été très prisé par les visiteurs, notamment en raison de la qualité et la diversité des produits proposés (chef René) mais également  pour la chaleur procurée par ces délicieux veloutés… 

Nous remercions nos adhérentes qui ont « confectionné», à leur frais, les friandises et particulièrement, Mado pour ces désormais fameux « gâteaux aux noix », et Marie pour ses « orangettes »

 

Il nous faut également remercier toutes les personnes qui ont adhéré à la démarche d’aider une nouvelle fois une association caritative, en l’occurrence cette année comme nous vous l’avions précisé, les « Restos du cœur » et particulièrement l’antenne nouvellement créée à Saint Chinian.

Le montant des bénéfices s’élève à 120,00 € et un chèque sera remis dès cette semaine aux bénévoles des "Restos".

 

mémoires de puisserguier

 

Un petit regret, ne pas avoir eu la visite du Père Noël que nous attendions avec autant d’impatience que les « petits enfants »…. et pourtant nous nous étions  remis à y croire !!!

 

Le Clap nous demande de communiquer les résultats du tirage de la tombola.

Cliquez sur : Résultats Tombola Marché de Noël.jpg

Commentaires

La poste de Puisserguier vient de rouvrir, après des travaux de réaménagements intérieurs.
Mais pour quels services ?

La poste était un de nos services publics de proximité préféré, mais qu'en est-il aujourd'hui ?
Que sont devenus les services de la poste, autrefois PTT, de nos jours?
Deux exemples pour illustrer mes propos.

L’arrière grand-mère de mes deux fils, mamie Yvette, vivait dans un hameau très reculé en Lozère, a la Roche, commune de Saint-André de Lancize. Moins de 10 habitants l'hiver. Et une interminable route sinueuse pour rejoindre le hameau, route très souvent enneigée l'hiver.
Seule liaison avec le monde extérieur: le facteur, qui, malgré les aléas météoritiques, accomplissait sa mission de service public. Chez mamie Yvette, il ne faisait pas que livrer du courrier. Il prenait le temps de boire un café, de tisser ainsi du lien social pour une personne qui, veuve hélas, n'avait que lui seul pour interlocuteur pour la journée.
Mais ce n'était pas le seul boulot du facteur, en ces terres difficiles en Cévennes, surtout l'hiver. Le facteur livrait aussi des médicaments, du pain frais, le journal pour toutes ces personnes isolées pendant les mois d'hiver. Pour avoir discute avec lui, il me disait que son rôle ne s'arrêtait pas à distribuer le courrier et à relever le rare courrier de l'unique boîte aux lettres du hameau. En tout temps, pour mamie yvette, la visite du facteur était attendue, le café chaud prêt à servir, quelques biscuits pour l'accompagner. Pour ce facteur de la roche, près du col de Jalcrestre, dont j'ai hélas perdu le nom, servir n'était pas un sacerdoce mais une mission de service public. Comme dirait mamie Yvette" que dieu te garde" (même si je ne suis pas croyant)

A Puisserguier, mon facteur était Yves Mader. Postier exemplaire, facteur toujours au service de nos concitoyens. Un jour, je n'ai pu m'empêcher que j'aurais aime faire son métier. Mais que j'avais fait exprès de rater le concours des postes pour passer le Capes et devenir enseignant. Mais avec le regret, nonobstant, de n'avoir pas fait le choix de rejoindre le monde de "la poste".... me sachant philatéliste, plus de 300 000 timbres a ce jour, il me laissait volontiers des timbres que quelques clients avaient bien voulu lui céder.
Qu’ils soient ici remerciés. Puis quand Yves Mader est parti, tout a changé.... le facteur qui l'a remplacé a tôt su connaître ma passion philatéliste. Mais tout a vite changé....

Un facteur pour les lettres, un autre pour les recommandés, et un dernier pour les colis....les facteurs en sont les premières victimes. La poste n'est plus un service public. Elle a basculé dans le privé. Je lance alors un appel pour que nos agents du service public puissent accomplir leurs missions. Tant pis si cela prend du temps, mais pour nos aînés, la visite du facteur est la seule qu'ils ont de toute la journée. Alors, à tous les ronds de cuir de la poste qui n'évaluent que par des chiffres, je dis ceci, laissez quelques minutes de plus pour nos personnes âgées.....

Écrit par : JP SIRAT | lundi, 19 décembre 2011

Les commentaires sont fermés.