Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 25 juin 2013

Visite du « petit temple » de Puisserguier….

Dans le tome 2, pages 88 à 90, nous avions évoqué le temple de Puisserguier grâce aux témoignages de Jean Pierre Décor et de Maryse.

Aujourd’hui nous vous proposons une visite à l’intérieur de ce petit bâtiment atypique, qui suscite curiosité et interrogations parmi de nombreux habitants du village.

 

 

mémoires de puisserguier

 

L’historique que nous publions ci-après, version originale et intégrale, est l’œuvre de Robert Albo que beaucoup d’entre nous ont connu et apprécié.

 

Le Temple de Puisserguier

par Robert Albo 

 

« La communauté Protestante fut créée à PUISSERGUIER dans le courant des années 1890.

Cette communauté a été fondée par des enfants de familles huguenotes du Tarn : région de Brassac, Ferrière, Vabre, Lacaune.

Ces fils de montagnards sont venus s’installer dans le Biterrois en Pays très catholique ou l’on ne connaissait pas le protestantisme (ou très mal).

 

Dans les années qui ont suivi, ce petit monde d’huguenots est entré en contact avec la Société Centrale d’Evangélisation qui œuvrait dans le Languedoc.

 

C’est en 1901, que naquit le Temple qui fut construit sur une terre qu’avait acheté un courageux maçon David ALBO natif de Ferrière (Tarn).

 

Et c’est avec une partie de dons, de ces tarnais venus s’installer sur les terres de PUISSERGUIER que le temple fut créé.

 

Il fut construit après de multiples péripéties vu que la région était hostile au protestantisme.

L’inauguration a eu lieu le 27 octobre 1901.

 

Le Temple a été cédé, par la suite à la Société Centrale d’Evangélisation dans le courant du mois d’avril 1907.

 

Le Temple étant, depuis sa création, devenu le centre des disséminés du Biterrois, tous les actes paroissiaux étaient enregistrés au Temple de PUISSERGUIER, ainsi que les dons et collectes et cotisations. Ces derniers étant reversés à la Paroisse de Béziers par la suite.

 

Jusqu’en 1940, il y eu un pasteur des disséminés, Boucoirant (pasteur de la Société centrale d’Evangélisation), Cachand, Cabrières, Gounelle (oncle du professeur André Gounelle), Bolle, Balty, Roy.

A partir de 1940, c’est le Pasteur de la ville de Béziers qui a assumé le service des disséminés et jusqu'à présent.

 

Actuellement le temple a subi des dégâts aux inondations de 1996 et reste dans cet état là.

Suite à la démographie vieillissante et l’exil des jeunes de leur terre natale vers la ville, et le désintéressement par la communauté protestante de Béziers, ce bon vieux Temple au riche passé a fermé sa porte et est à l’abandon.

 

Peut-être revira-t-il un jour ? Qui sait ? »  

Robert ALBO

 

mémoires de puisserguier

 

mémoires de puisserguierLe centenaire de l’inauguration du temple (1901-2001), a été fêté au printemps 2001.

Inauguration temple recto.jpg

Inauguration temple verso.jpg 

Midi libre 30 octobre 2001.jpg 

 

L’histoire de ce petit temple se finit bien mal car il à été vendu par l’église réformée à cause du manque de fonds pour ses travaux d’entretien.

 

Nous remercions la famille ALBO et particulièrement Olivier pour le prêt de tous ces documents, qui nous ont permis une incursion nostalgique dans le passé, et une visite très émouvante de ce bâtiment.

 

Nous rajoutons ci-après, une petite info quelque peu anecdotique à l’heure actuelle, mais qui à l’époque a eu des conséquences « dramatiques » !

Nous vous en laissons juges !

Robert Priou nous a raconté l'histoire de son aïeul qui a été "excommunié" par le curé de Puisserguier de l'époque (années 1900) parce qu'il avait vendu le bâtiment pour l'édification du temple.

Une dévote lui ayant rapporté la "condamnation", il lui a répondu : "diras al curat que l'emmerdi !"

 

Pour conclure ce passionnant voyage dans le temps, vous trouverez ci-après le témoignage de Pierre R.

 

Corinne

 

mémoires de puisserguier« A peu près vers 1899, un évangéliste, Monsieur Boucoiran, qui se rattachait aux Eglises Libres, exerçait son ministère à Puisserguier (voir "Itinéraires protestants en Languedoc" de Patrick Cabanel aux Presses du Languedoc 2003)

 

Mon grand père maternel, Pierre Cros, faisait partie de la communauté protestante, originaire comme la plupart du Tarn (Viane près de Lacaune).

 

Je me souviens de deux événements se rattachant à cette communauté :

-- l'Arbre de Noël 1942 ou 43, auquel j'ai participé dans le Temple (avec le Pasteur Besson, et où j'ai reçu un bâton de réglisse, une orange et un illustré sur David Livingstone, missionnaire et explorateur écossais);

-- la kermesse qui se déroulait tous les ans en juin dans le coin en face du Temple et de l'école maternelle et à laquelle beaucoup de catholiques participaient (la dernière pour moi a été en 1956, j'étais en permission avant le départ pour l'Algérie) - Pierre R. 

 

 

 

@ Une belle page d’histoire. Tous les monuments méritent qu'on les sauve car ils sont les témoins de notre histoire.

Ulysse, http://eldorad-oc.midiblogs.com

 

Commentaires

*

Écrit par : ulysse | lundi, 06 février 2012

Hello
Bonjour
Très bel article , riche en détails , et rempli de documentations et anecdotes très précises.
Bonne continuation
Raymond

Écrit par : Basset | samedi, 12 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.