Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 19 juin 2012

Samedi 23 juin... Sortie de "TROBAS DEL MEOU PAÏS" d'Edmond Garrigues

 mémoires de puisserguierEdmond Garrigues est né le 17 Novembre 1886 à Puisserguier (Hérault). Décédé le 20 Février 1979 à Puisserguier.  

Son père, prénommé Louis Jean était originaire d'une famille de Montagnac (Hérault) et nommé  Instituteur à Puisserguier. Il y épousa Elise Jean dont les parents exploitaient l'Hôtel/affenage du Commerce.

 

Durant la grande guerre il est mobilisé du 3 Aout 1914 au 15 Décembre 1918. Il obtient la Médaille militaire.

 

Il s'installe alors viticulteur à Puisserguier, puis comme négociant en vins.

 

Durant la seconde guerre, il a été résistant, Chef de secteur de l'A.S. et a ce titre devient Président du Comité de Libération en Aout 1944.

Il a été ensuite élu Maire de Puisserguier de 1945 à 1965.

 

Un de ses fils, Jacques évoque son Père.

 

Puisserguier fut son berceau, sa vie, son tombeau.

 

Puisserguier était pour lui, au même titre que sa famille, un amour sans limite et qui ne s'est jamais démenti, même lorsque à presque 80 ans il n'a plus participé aux destinées du village.

 

Alors après une existence de travail , d'engagement , d'honnêteté et de dévouement, profitant d'une retraite bien méritée, il a voulu avec son seul certificat d'études primaires, perpétuer dans notre belle langue d’Oc sa passion pour le village, ses environs, ses habitants, ses amis.

 

Comme il nous le disait souvent, je suis certain que depuis sa tombe, son désir le plus cher demeure que le village retrouve le gout et l'usage de ce " patois " si beau, si élégant et si chantant qui résonnait jadis dans les rues de chez nous, de PUISSERGUIER .

 

Jacques GARRIGUES

 

mémoires de puisserguier

 

Nous avons le plaisir de vous inviter : 

 

SAMEDI 23 JUIN,

à partir de 15 heures

A la salle des associations

Pour la sortie du cahier de 42 pages

TROBAS DEL MEOU PAÏS

Puisserguier : poèmes de mon village

Edmond Garrigues

 

 

Quant on es joubénét é pas éncaro saché,

On révo dé partir, dé quitta soun vilatgé,

Un jour aquo nous prén et dins uno foulio,

Prénén cliquos et claquos et quittan Pécherguié,

On es plen d'illusiouns, on bol tenta sa chanço,

Et on partis alors faïre soun tour de Franço,

Las prumièros annados on es tout éblouit,

Et on vouldrio alors essé pu leù partit.

 

Quand on est jeunot et pas encore sage

On rêve de partir de quitter son village.

Un jour cela nous prend et dans une folie,

Nous prenons nos cliques et nos claques et quittons Puisserguier

On est plein d’illusion, on veut tenter sa chance,

Et on part alors faire son tour de France

Les premières années on est tout ébloui,

Et on voudrait alors être plus tôt parti.

  

Les commentaires sont fermés.