Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 03 décembre 2015

50 ans !!! En 1965, ils retroussent leurs manches et creusent les fondations de la MJC.

Nous sommes tous très heureux d’avoir été invités aux festivités de la MJC pour fêter son cinquantenaire.

https://www.facebook.com/mjc.puisserguier/?fref=ts

 

A l’occasion du décès de Lucien Dachary, ancien maire de Puisserguier (élu en 1965) nous avions rencontrés trois de ses amis pour qu’ils évoquent leurs souvenirs communs. 

Nous avions alors écrit : « Extraits. »

_ Les trois « survivants » (comme ils se sont surnommés sympathiquement) à cet ami de longue date, Robert Priou, François Anglade, et Francis Gouttines, rassemblés autour du verre de l’au revoir, ont tenu à témoigner.

 

En 1965, c’est un concours de circonstance qui amènera Lucien Dachary à envisager de constituer une liste électorale.

En effet, avec quelques amis, ils pensaient que la commune avait besoin d’une maison de jeunes et de la culture.

Ils effectuent alors les démarches pour constituer un dossier qui sera déposé en Mairie.

Le projet de construction prévu en « préfabriqué » est refusé par les élus.

Très déçus, une quinzaine d’amis toujours bien décidés à défendre leur projet de maison des jeunes décident alors de « monter » une liste autour de Lucien Dachary qu’ils présentent aux élections municipales de 1965.

Aux termes des deux tours les 17 candidats sont tous élus dans ce nouveau conseil municipal.

Un des premiers chantiers est bien évidemment de réaliser cette maison des jeunes tant souhaitée.

Après que les géomètres aient tracé le terrain quelques uns des membres de l’équipe, nouvellement élue, se transforment en entrepreneurs (pour des questions de budget) et creusent eux-mêmes les fondations avec la toute nouvelle pelle mécanique réceptionné le jour même, avant que n’intervienne l’entreprise albigeoise qui édifiera les locaux.

Locaux initialement prévus pour durer vingt ans !

 

mémoires de puisserguier

Les « Trois survivants » invités, avec la "relève" à l’assemblée générale de la MJC du 28 novembre

Un peu plus tard, retroussant de nouveau leurs manches ils transforment le plateau d’éducation physique peu utilisé en terrains de tennis.

L’activité judo sera déplacée aux anciennes douches qui seront ultérieurement transformées sous le mandat suivant de Francine Sénégas. _

Nous souhaitons à la nouvelle équipe dirigée par Ève toute la réussite qui permettra de se retrouver dans cinquante ans !!! 

Les commentaires sont fermés.