Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 30 août 2016

A CORPS PERDU ... Dimanche 21 août

JOUR 3 : DIMANCHE 21 AOUT

Convocation pour 8 heures à Montouliers.

Serge part de bonne heure avec Nadine.

Mané et moi allons chercher le pain commandé par Olivier à Bize avant de nous rendre à Montouliers.

Une fois habillés, les figurants retrouvent en pleine préparation avec Olivier qui les briefent à avoir une attitude haineuse et agressive envers la pauvre « Madeleine » lors du tournage de la scène du jour.

mémoires de puisserguier

Il n’est pas facile apparemment de se défouler sur quelqu’un qui n’a rien fait directement ! Mais le résultat sera surprenant !

mémoires de puisserguier

La troupe se dirige vers le lieu du tournage, de magnifiques ruelles, les Calades de Montouliers.

mémoires de puisserguier

mémoires de puisserguier

Et,... là, c’est la grande aventure qui commence, tout s’installe.

Caméras, micros, câbles, …

mémoires de puisserguier

Thomas dirige les acteurs et les figurants, leur donne des conseils, les place.

Ils répètent, une fois, deux fois, encore !

Tout cela sous un soleil de plomb, coincés entre 2 ruelles étroites.

C’est une scène difficile, qui ravive des souvenirs douloureux racontés par les parents ou grands parents.

Il faut crier, hurler, invectiver la pauvre Madeleine et au bout assister à un rituel odieux.

mémoires de puisserguier

Cela donne la chair de poule.

Il est l’heure de déjeuner.

Mané, Olivier (le petit, il y en a 2, le second c’est le grand) et moi avons confectionné 45 sandwiches pour tout l’équipe bien affamée, mais surtout assoiffée.

Un peu de repos et c’est le moment de repartir tourner la scène.

Chacun se place. Mathieu derrière son moniteur sous un drap noir, Les 2 Alexandre au son, un tenant la perche, Philippe derrière la caméra, chacun de ces « artistes » de la technique évoluant comme à la maison !

Puis Thomas l’homme orchestre, écouteurs scotchés aux oreilles, portable à la main, attrape le clap et annonce la scène.

On va tourner !

Thomas demande à chacun de se taire, d’éteindre les portables et d’éviter de se déplacer. Le moindre petit bruit peut gêner et ce fut le cas lorsque d’une maison riveraine on a entendu de la musique. Olivier a du aller taper à la porte pour demander le silence.

Avec sa voix de stentor Thomas dit les mots magiques :

« on tourne ».... « ACTION !!! »

Et la scène répétée le matin prend forme sous nos yeux. Les acteurs, et les figurants sont formidables. Pour nous la première était la bonne, mais Mathieu très exigeant en fait refaire, une autre puis une autre avant d’arriver à « c’était pas mal » !

Une seconde scène est tournée, tout aussi dramatique, mais seulement avec l’actrice principale.

Gros plans qui laisseront à chacun son propre imaginaire.

C’est étonnant, passionnant, et on ne voit pas passer le temps ! Enfin ceux qui comme nous regardent.

A noter le courage et la patience d’une toute petite fille de 5 ans qui, vêtue d’une vieille blouse grise d’écolier, a tenu son rôle de bout en bout.

mémoires de puisserguier

Bravo la puce.

Il faut également noter la fabuleuse interprétation de Mathilde qui du haut de ces 9 ans a époustouflé par sa facilité de réaction aux consignes données.

mémoires de puisserguier

Ne parlons pas d’Emma, qui nous a tous fait frissonner par son jeu d’actrice et de Guillaume qui était superbement fabuleux dans son rôle d’idiot du village.

mémoires de puisserguier

Je peux vous dire qu’il est loin d’en être un mais que c’est un drôle de luron, toujours en train de faire le clown.

Les figurants sont bien fatigués notamment les maquisards sous leurs costumes épais, et à 17 heures il n’y a plus qu’à ranger le matériel.

Chacun repart donc chez soi avec les consignes pour le lendemain.

Serge et moi allons récupérer à la gare à 19 H 15 PHILIPP WEISSERT (qui joue le rôle de Karl).

Et nous le déposons au musée où il retrouve son équipe.

Nous rentrons au moment où ils se rendent tous dîner chez Bob

Les commentaires sont fermés.