Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 19 mars 2016

Une nouvelle histoire venue d’hier....

Francine nous a fait passer la photo de l’atelier de couture de sa Grand-mère. Ce cliché doit dater du début des années 1910/1920....
L’atelier se trouvait en face la maison de Madame Priou.

La maison avait été rachetée par la famille Tournal dans les années 60...
Plus tard il y a eu une fabrique de biscuits.

atelier couture1.jpg

La Grand-mère de Francine, à gauche tout en noir, formait des apprenties et créait des vêtements. Les tissus, et autres fournitures, étaient achetés dans un magasin en haut de la grand rue au-dessus de la boucherie chevaline
A coté de sa fille Lucienne et son fils marcel était assise Marcelle Rouanet couturière..

Quelqu’un reconnaitra peut être les autres personnes.

Le Café Castel

Nous avons reçu cette photo postée par Pierrette, des Pyrénées orientales, que nous remercions pour ce document d'archive que nous ne possédions pas dans notre photothèque de l'écomusée.

mémoires de puisserguier


Elle nous précise que ses arrières grand-parents et ses grand-parents ont travaillé dans ce café.
Ses parents sont nés et ont vécu à Puisserguier (années 1879 à 1921).


Nous avons retrouvé ce qu'était devenu, au fil des ans et des propriétaires, ce "Café Castel" après qu'il ait changé de nom.

Et vous ? Sauriez vous nous dire de quel café s'agissait-il ?

****

Il s’agissait du « TRASTET ».... Ci-dessous, des extraits du Tome 4 de « Puisserguier raconte ses mémoires » (disponible à la vente),

Histoires de Bistrots.

__Café le «Trastet»
C’est probablement le plus vieux café de Puisserguier, car il était déjà présent dans les années 1870/1880. Il appartenait aux grands parents de mon arrière grand mère Anita Phalippou.
Le couple s’appelait Antoine et Augustine Castel, c’est pour cela que sur les plus vieilles photos on peut voir café CASTEL.
C’est dommage que la façade n'ait pas été entretenue, elle est magnifique!
Narration/rédaction : Pierre Berton___

mémoires de puisserguier

___En face de l’autre côté de la place était le café du Trastet. Plus simple, moins élégant, mais qui avait une bonne clientèle de filles et garçons qui allaient danser. Faire ses débuts de danses. Les grandes filles apprenaient à danser les jeunes garçons. L’orchestre se composait d’un seul musicien. L’homme brave, le père tranquille, c’était monsieur Phalippou (père) qui nous faisait danser avec son accordéon. Il jouait de routine, mais c’était de belles danses, valses, mazurkas, scottish,..
Il battait sa mesure avec ses pieds chaussés de gros sabots de bois.
Les plus grands faisaient la quête pour lui et il était satisfait.
Puis il y avait bal avec le piano automatique chez « Mailhol ». Là il fallait que les danseurs à tour de rôle mettent 2 sous dans une échancrure du piano pour être servi d’une jolie danse.
Dommage, c’était trop petit pour recevoir un grand nombre de danseurs. C’était la bousculade, le "boui boui".
Certaines mères ne voulaient pas que leurs filles aillent danser dans cet établissement, car il y avait beaucoup de bagarres, entre la jeunesse du village et la jeunesse étrangère.
Narration : Armand Fabre___

mémoires de puisserguier

___Mes souvenirs du Trastet
La dernière dénomination commerciale du Café de la place de l’Eglise était « Café du Marché » communément surnommé le Trastet.
Mes parents Roger et Marie-Rose Gineste ont acheté ce café en 1948 et l’ont exploité jusqu’en 1959.
Ma sœur Geneviève et moi-même y sommes nées. Toute la famille y a vécu jusqu’en 1959.
C’était un café de quartier. Les jours d’enterrement il y avait plus de clients. La vie du quartier de la place était dense avec les commerçants ambulants : Valiente, Le Bazar tout à 100 francs, le rétameur, Lali la marchande de légumes ... La musique municipale y tenait des concerts.
Au café la clientèle, exclusivement masculine, se composait en grande partie d’ouvriers agricoles qui se retrouvaient autour d’une partie de cartes, belote, jeux de cartes espagnoles, petit paquet (jeu d’argent et de hasard).
Le samedi, la clientèle des cafés d’en bas venait faire l’apéritif......
Mes parents ont fermé le café du Marché car ils ne pouvaient exploiter deux cafés en même temps. Ils on vendu la licence IV catégorie et ont gardé l’immeuble quelques années, il a servi à loger les ouvriers de la SAT (entreprise qui a enterré les lignes téléphoniques sur Puisseguier) et dont les ouvriers ont séjourné pas mal de temps sur Puisserguier, ils ne se doutaient pas qu’ils dormaient sous des plafonds du XVème siècle. Nous nous sommes servis une année de la grande salle du 1er étage comme lieu de rendez-vous pour confectionner les fleurs en papier pour une cavalcade. Et ensuite mes parents ont vendu l’immeuble à Monsieur Pilhon plombier chez qui travaillait Jo Pagan. La famille Pilhon a pris possession des lieux et la suite de l’histoire du Trastet vous la connaissez jusqu’à la découverte accidentelle de ces plafonds qui nous racontent une autre histoire.
Narration Monique Gineste__

mémoires de puisserguier

f Ils sont comment ces plafonds ? MClo Aguilar

mémoires de puisserguiermémoires de puisserguier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir rapport officiel :

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/merimee/PROT/PA3400...

f Merci ! Quel choc en enlevant le plâtre de découvrir 5 siècles qui dorment dessous !
Comment la commune va gérer ce lieu historique ? Peut-on le visiter avec les jeunes ? MClo Aguilar

f A notre connaissance, dans l'état des lieux, ce plafond n'est visitable, ni par les enfants, ni par des adultes. La vétusté de l'immeuble en interdit l'accès.... Il semblerait, à la lecture du compte rendu d'une réunion du conseil municipal (8 septembre 2015, voté à l'unanimité) que des frais pourraient être engagés. Ci-dessous, extrait du CR.......

Maison au Plafond Peint
Programme travaux d’urgences
– mise en sécurité, protection, dépose des closoirs
Cout : 41 666.67 € HT – 50 000 € TTC
Demande de subvention à la DRAC, au Conseil Départemental, Pays.....

http://www.ville-puisserguier.com/sites/ville-puisserguie...... Serge Basset

mémoires de puisserguier

l'escalier d'accès à l'étage où se trouve le plafond

jeudi, 10 mars 2016

Le siècle dernier s’expose à l’écomusée.

Lexposition de l’événement tragique de l’inondation vécu par les Puisserguiérains le 28 janvier 1996 s’est achevée après avoir reçu, pendant plus d’un mois, de nombreuses personnes, le temps d’une visite remplie d’émotion.

La salle qui hébergeait cette rétrospective ne restera pas très longtemps vide puisqu’à partir du 15 mars notre équipe vous propose un retour aux fondamentaux avec une nouvelle présentation d’une compilation photographique intitulée :

« Un village du Pays d’Oc, Puisserguier d’hier à aujourd’hui ».

Des reproductions de photos anciennes juxtaposées à celles actuelles et un diaporama plus détaillé, vous permettront de retrouver les commerces et les lieux du siècle dernier à aujourd’hui.

mémoires de puisserguier

"Hier", c'était la boulangerie CHAMAYOU.......

mémoires de puisserguier

.... devenue "aujourd'hui"  le restaurant l'ESPLANADE !

Vous pourrez également, lors de votre visite, retrouver les récents objets acquis par l’écomusée* et apprécier les nouveaux aménagements des différents tableaux dressés en situation de reconstitution.

* Rappelons que l’écomusée est ouvert le vendredi matin, le lundi après midi et que vous pouvez solliciter un rendez-vous, les autres jours,...

en téléphonant  au 06 76 47 20 57.

samedi, 13 février 2016

Nous vous demandons un instant d’attention

Il a été proposé en assemblée générale la mise en place de l’entrée payante pour les visites de l’écomusée.

En effet, la gestion, la restauration des objets, la mise en place d’expositions et l’organisation de manifestations nous demandent de gros investissements financiers que, malheureusement, les subventions allouées ne suffisent pas à couvrir.

Pour cela il a été décidé et adopté à l’unanimité à l’Assemblée Générale Ordinaire du 30 janvier 2016 :

 Visite de l'écomusée : 3.00 € par personne, Gratuit pour les adhérents à jour de leur cotisation (5.00 € pour l’année) et pour les enfants de moins de 10 ans accompagnés de leurs familles.

A noter: l’accès à l’écomusée est gratuit  lors des manifestations annuelles prévues au calendrier : JEMA, nuit des musées, journée républicaine, fête d'été, JEP, conférence Pèire Thouy, centenaire 14-18, Noël, …

Nous continuons à compter sur votre compréhension et surtout sur votre aide.

mémoires de puisserguier

vendredi, 12 février 2016

Quand le cinéma s’invite à l'écomusée !

Début février, nous venons de vivre 2 journées palpitantes en recevant à l’écomusée Emma Debroise, Mélisande de Serres et Matthieu Hussenot.

Actrice et réalisatrice, Emma projette de tourner prochainement un film, et avec ses partenaires est venue « en repérage » pour trouver les décors du tournage.

Pour coller au scénario certaines scènes seraient tournées dans la salle de classe de l’écomusée et d’autres en extérieur sur divers sites du village et ses environs.

Un planning chargé, hier et avant-hier, nous laissera bien des souvenirs forts agréables.

12631499_958669207548002_4702029267803573924_n.jpg

Merci à tous les trois pour cette inhabituelle aventure, votre spontanéité et votre gentillesse.

11207280_958669330881323_3131848202939295882_n.jpg

Toute l’équipe, soit environ une quinzaine de personnes devrait s’installer, pour le tournage du film (une huitaine de jours), à Puisserguier vers le 20 août...

 

Mélisande de Serres nous a écrit sur facebook :

« Les Nouvelles du front de Collectif Court :

Nous voilà tout juste revenus de trois jours de repérages dans l'Hérault, dans la région de Béziers pour le film "A corps perdu" (se déroulant principalement durant la 2ème guerre mondiale) écrit par Emma Debroise et réalisé par Mathieu Hussenot.

Autant vous le dire tout de suite, ce que nous avons vu là-bas dépasse de loin nos espérances !

En effet, grâce à l'implication et l'efficacité des associations "Les MémoiRes de MémoiRes De Puisserguier Hérault" et "Maquisards reconstitutions", complètement investies dans notre projet, nous avons quasiment trouvé tous les décors nécessaires à notre tournage : jolies ruelles, salle de classe d'époque, ancienne maison de résistant toujours dans son jus, objets du quotidien, anciennes boutiques ! Et même des costumes avec les figurants dedans ! Cerise sur le gâteau la région est magnifique, et il faisait beau !

12654450_10208619854951794_8909190677494689120_n.jpg

La mise en route du film avance très bien, le casting est pratiquement bouclé et l'équipe technique quasi complète sauf : un régisseur général et un assistant réalisateur ultra compétents ! Faites passer l'info.

Idem pour une chambre d'hôpital années 80, si vous en avez-une, on prend

Comme avant-goût, une photo du personnage de Madeleine prise en situation dans la salle de classe. » 

12705428_10208619853111748_6376397474820564466_n.jpg

samedi, 06 février 2016

Une « AG » qui ouvre un large portail sur 2016 !

Le mois de décembre 2015 a marqué le terme de la 8ème année d’existence de notre association « les MémoiRes de Puisserguier ».

Ce samedi, à l’écomusée tous les adhérents, les sympathisants et les élus ont été conviés à l’assemblée générale annuelle statutaire.

C’est dans une salle des associations comble que la présidente, Corinne Milhet, entourée de son équipe, a présenté à son auditoire attentif les rapports moral et financier, de l’exercice écoulé, visibles grâce à un diaporama détaillé.

mémoires de puisserguier

C’est aussi avec une légitime fierté, au regard de la notoriété qu’a atteint l’association, et son écomusée, sur le plan local et national qu’elle a passé en revue l’historique des animations qui ont jalonné les saisons en laissant de beaux souvenirs, et qui ont drainé un public sans cesse plus nombreux.

Après que les rapports aient été acceptés à l’unanimité, les participants à cet après midi ont pu prendre connaissance d’un programme 2016 qui s’annonce d’ores et déjà assez exceptionnel.

mémoires de puisserguier

Cette année encore les MémoiRes participeront à la Nuit des musées et aux Journées européennes du Patrimoine. D’autres temps forts seront à vivre tels, en avril, la « journée Gavachs » en partenariat avec la communauté de communes, ou le 18 juin la « journée républicaine » à l’occasion des 130 ans de la Marianne de Puisserguier. En novembre le 3ème volet de la commémoration du centenaire de la guerre 1914-1918.

Les MémoiRes associeront aussi des partenaires locaux ou extérieurs lors de diverses manifestations, et participeront également à celles organisées par d’autres (notamment les JEMA dirigées par le MAS au mois d’avril).  

Et c’est dans une ambiance franchement républicaine que la journée s’est achevée en partageant les « royaumes » et un verre de cidre.

. Le tirage de la tombola du jour a attribué les lots à Nicole Asset et Jean-Pierre Gontier, heureux gagnants.

mémoires de puisserguier

A noter que pendant tout le mois de février vous pouvez venir visiter l’exposition rétrospective sur la tragédie qui avait frappé Puisserguier, balayé par un torrent d’eau et de boue, le dimanche 28 janvier 1996.

mémoires de puisserguier

Compte rendu de l'AG, cliquez sur :.....  CompterenduAG2015.pdf

Parcourir le diaporama: ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 2015.pdf

Le rapport moral : Rapport moral 2015 - VF.pdf

 

jeudi, 28 janvier 2016

A l’écomusée, les inondations de 1996 et l’assemblée générale.

Vendredi 29 janvier... Samedi 30 janvier... Deux rendez-vous à ne pas manquer !!!

Dans son édition du 30 janvier 1996, Midi libre titrait à la une : « La catastrophe tombée du ciel ». Avec ses pages spéciales « inondations » le journal informait de la tragédie qui avait frappé Puisserguier ce dimanche 28 janvier.

mémoires de puisserguier

Vingt ans après, l’équipe de l’association « les MémoiRes de Puisserguier » propose une exposition rétrospective de cet événement douloureux. 

A partir du 29 janvier, jusqu’à fin février, de nombreuses photos d’archives, ainsi que des films d’actualité, seront présentés aux visiteurs à l’écomusée.

mémoires de puisserguier

Le samedi 30 janvier, à 15 heures, notre association (dont décembre 2015 marque le terme de la «8ème année d’existence») vous invite à son assemblée générale.

A cette occasion ses dirigeants, non sans quelque fierté, dresseront le bilan de la fréquentation de l’écomusée (en continuelle augmentation, les 6200 visiteurs ont été allégrement dépassés) qui a présenté durant les mois passés de nombreuses animations auxquelles un large public, local et touristique, a activement participé.

Un programme d’une grande richesse qui a donné lieu à des journées remarquables tout au long de l’année, et le « Cercle occitan » des MémoiRes qui attire tous les jeudis, une poignée d’assidus, ont contribué à une renommée croissante.

A noter que début 2015, l’écomusée, est entré dans le réseau des musées et sites du territoire de l’Hérault, et que la parution dans le guide du Routard 2016 concrétise la reconnaissance du travail réalisé, reconnaissance à laquelle il faut ajouter celle de M. le Maire, Jean Noël Badenas, qui lors d’une de ses dernières interventions  soulignait « le coté très carré » de tout ce qu’organisait les bénévoles des MémoiRes pour animer le village en y associant régulièrement d’autres partenaires.

mémoires de puisserguier

Un des grands moments à l'écomusée, les enfants à l'exposition (commémoration 1914-1918) de Olivier Keuchel

Un exposé sur les projets 2016 vous sera présenté pendant cette Assemblée Générale Ordinaire (ouverte à tous) à laquelle vous êtes cordialement conviés.

jeudi, 21 janvier 2016

Exclusif!!! En primeur.... Les animations 2016

Chers adhérents, chers amis,
Nous tenons à vous offrir la primeur des animations 2016 !
Le programme ci-joint sera développé lors de l'assemblée générale.
Certaines précisions sont à apporter, mais vous les aurez en temps voulu.
Nous espérons que vous nous soutiendrez massivement !
N'hésitez pas à nous contacter si besoin.
Bien cordialement.
Corinne

Programme 2016-1.jpg

Programme 2016-1.jpg

Copie de Programme 2016-2.jpg

Copie de Programme 2016-2.jpg

vendredi, 01 janvier 2016

Une année nommée 2016 !!!

Passons là ensemble !!!

... Et déjà en Janvier,.... En ce 1er de l'an, les voeux du bureau des MémoiRes

 

VOEUX Mémoires 2016.jpg

 

Le 30 janvier, Notre assemblée générale ordinaire, ... du 29 janvier à fin février, Une exposition sur un tragique souvenir vieux de 20 ans, les inondations !!! 
Ainsi que depuis 8 ans, nous comptons sur vous pour continuer à faire recommandé par.jpgencore partager notre formidable aventure de mémoire dont l'écho s'étend bien au delà des murs de Puisserguier.

N'oubliez pas de renouveler votre adhésion... et oui il est temps !
Cette aide nous est indispensable pour continuer à assurer la gestion de l'écomusée et la mise en place des animations. La cotisation est inchangée : 5.00 €

dimanche, 27 décembre 2015

Un magnifique bilan !

Décembre 2015 marque le terme de la 8ème année d’existence de notre association

Et ce n’est pas sans quelque fierté que nous dressons le bilan de toutes les abondantes animations auxquelles vous avez été très nombreux à participer durant les mois passés.

Début 2015, l’écomusée est entré dans le réseau des musées du territoire

L’écomusée, dont l’affluence continue de s'accroître au fil des semaines a allègrement dépassé les 6200 visiteurs.

mémoires de puisserguierDes journées remarquables ont jalonné les saisons en laissant de beaux souvenirs comme la « nuit des musées » en mai, « la cuisine d’autrefois » pour la fête d’été et « les Portes du temps » en juillet, les « Journées européennes du patrimoine » en septembre et enfin la « commémoration du centenaire de la guerre 1914-1918 » en novembre.

mémoires de puisserguier

Mais également des expositions  « Apprendre à l’école d’autrefois ! » avec mémoires de puisserguierRobert Coll, «Jeux et jouets anciens», « Puisserguier en aquarelles » de Muriel Gonzales, « Hommage à nos poilus » les enfants de la MJC et Olivier Keuchel, « Poilus Puisserguiérains morts au combat en 1915 » autour de la Marianne et des conférences de qualité : « Le Peuple de l'òrt »  par Pèire THOUY et « 1915, Puisserguier dans les tranchées » par Monique Boulze.mémoires de puisserguier

A la demande de proches, plusieurs anniversaires ont été souhaités autour de la salle de classe. 12 ans ou 91 ans, le plaisir était le même, chacun se replongeant dans les souvenirs, plus ou moins anciens, que lui remémorait l’écomusée.

mémoires de puisserguier

Concernant les fréquentations autres que les visites de l’écomusée.

Le « Cercle occitan » des mémoires attire, tous les jeudis, une poignée d’assidus  qui, de façon ludique, se réapproprient ou apprennent quelques bases de la langue occitane.

Quant à la vitrine des MémoiRes sur la promenade, elle draine chaque semaine (jour de marché, vide grenier et jour de fête) son lot de touristes qui très souvent nous confondent avec l’office de tourisme (aujourd’hui fermé).

 Pour des raisons logistiques nous avons investi, en novembre, la maison du peuple pour le spectacle sur la guerre de 14-18.

C’est ainsi qu’un peu plus de 1000 personnes, nous ont encore rejoints pour participer activement à nos animations hors musée.

La Presse a été omniprésente depuis 8 ans.

mémoires de puisserguierPas moins de 81 articles ont été publiés en 2015, sur Midi libre, le Petit journal (pour le local), Escapade (pour le régional) ou Collectionneurs&chineurs et le guide du Routard 2016 (pour le national et même international).

Une formidable reconnaissance du travail réalisé par notre équipe, à laquelle il faut ajouter celle de M. le Maire, Jean Noël Badenas, qui lors d’une de ses dernières interventions  soulignait « le coté très carré » de tout ce qu’organisaient les bénévoles des MémoiRes pour animer le village en y associant bien souvent d’autres partenaires.

 

 

mémoires de puisserguier

Nous aurons l’occasion de vous exposer en détail ce bilan le samedi 30 janvier pendant l’Assemblée Générale Ordinaire à laquelle vous serez conviés.

samedi, 19 décembre 2015

le Crédit agricole apporte son soutien aux MémoiRes.

Le directeur du Crédit agricole de Puisserguier, M. Eric Dabo avait souhaité que notre association « les MémoiRes de Puisserguier » accueille une délégation de son équipe de direction à l’écomusée.

Rendez-vous a donc été pris  pour ce lundi 14 décembre.

M. Dabo et les cadres de l’agence, M. Jean Pascal Galinier (Président), Me Annie Théron (Vice présidente), M. Yves de St Martin (Vice président), et M. René Broussard (communication) ont été reçus par  Corinne , notre présidente, épaulée de son équipe de bénévoles.

M.le maire, Jean Noël Badenas et plusieurs élus avaient accepté de se joindre à cette réception.

mémoires de puisserguier

Un tour complet et commenté de l’écomusée a fortement impressionné ces visiteurs d’un soir qui ont avoué ne pas s’être imaginés de ce qu’ils allaient trouver dans cet écomusée dont on leur avait tant parlé.

mémoires de puisserguier

Dans la salle de classe, devant le tableau noir,  M. Galinier exprima la satisfaction éprouvée pendant cette visite et félicita chaleureusement les bénévoles de notre association pour cet exceptionnel travail de mémoire accompli.

Il remet ensuite un chèque à la Présidente pour un soutien sans réserve à l’action de l’association.

mémoires de puisserguier

M. le maire en quelques mots a souligné le dynamisme de l’équipe des MémoiRes en rappelant qu’outre la gestion de l’écomusée elle organisait de nombreuses animations (en associant d’autres partenaires) et dont il appuie le coté « toujours très carré » de ses réalisations.

mémoires de puisserguier

C’est autour d’un petit buffet apéritif que  les invités ont continué à exprimer leur contentement, sur ce qu’ils avaient découvert ce soir dans l’écomusée des MémoiRes de Puisserguier.

 

mardi, 08 décembre 2015

En première page de Collectionneur & chineur du 4 décembre.

Nous abordons la fin de l’année 2015. Bientôt ce sera Noël !

Noël ?...

mémoires de puisserguier

Quelques jours après la parution dans le guide du Routard 2016, toute notre équipe à la joie de découvrir ce bel article dans les colonnes du magazine « Collectionneur & Chineur » du 4 décembre.

Qui pourrait prétendre que ce ne sont pas de merveilleux cadeaux pour notre association dont la réputation semble définitivement et durablement établie.

Nous sommes tous très fiers, à travers notre travail de mémoire, d’avoir mis à l’honneur ce village de Puisserguier qui nous tient à cœur.

Nous remercions sincèrement Martine Hermann pour ce reportage, qui à l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, nous a déjà fait programmer les premières visites pour ce dimanche !

mémoires de puisserguier

mémoires de puisserguiermémoires de puisserguier

collectionneur&chineur page 44.jpg

collectionneur&chineur page 45.jpg

collectionneur&chineur page 46.jpg

jeudi, 03 décembre 2015

50 ans !!! En 1965, ils retroussent leurs manches et creusent les fondations de la MJC.

Nous sommes tous très heureux d’avoir été invités aux festivités de la MJC pour fêter son cinquantenaire.

https://www.facebook.com/mjc.puisserguier/?fref=ts

 

A l’occasion du décès de Lucien Dachary, ancien maire de Puisserguier (élu en 1965) nous avions rencontrés trois de ses amis pour qu’ils évoquent leurs souvenirs communs. 

Nous avions alors écrit : « Extraits. »

_ Les trois « survivants » (comme ils se sont surnommés sympathiquement) à cet ami de longue date, Robert Priou, François Anglade, et Francis Gouttines, rassemblés autour du verre de l’au revoir, ont tenu à témoigner.

 

En 1965, c’est un concours de circonstance qui amènera Lucien Dachary à envisager de constituer une liste électorale.

En effet, avec quelques amis, ils pensaient que la commune avait besoin d’une maison de jeunes et de la culture.

Ils effectuent alors les démarches pour constituer un dossier qui sera déposé en Mairie.

Le projet de construction prévu en « préfabriqué » est refusé par les élus.

Très déçus, une quinzaine d’amis toujours bien décidés à défendre leur projet de maison des jeunes décident alors de « monter » une liste autour de Lucien Dachary qu’ils présentent aux élections municipales de 1965.

Aux termes des deux tours les 17 candidats sont tous élus dans ce nouveau conseil municipal.

Un des premiers chantiers est bien évidemment de réaliser cette maison des jeunes tant souhaitée.

Après que les géomètres aient tracé le terrain quelques uns des membres de l’équipe, nouvellement élue, se transforment en entrepreneurs (pour des questions de budget) et creusent eux-mêmes les fondations avec la toute nouvelle pelle mécanique réceptionné le jour même, avant que n’intervienne l’entreprise albigeoise qui édifiera les locaux.

Locaux initialement prévus pour durer vingt ans !

 

mémoires de puisserguier

Les « Trois survivants » invités, avec la "relève" à l’assemblée générale de la MJC du 28 novembre

Un peu plus tard, retroussant de nouveau leurs manches ils transforment le plateau d’éducation physique peu utilisé en terrains de tennis.

L’activité judo sera déplacée aux anciennes douches qui seront ultérieurement transformées sous le mandat suivant de Francine Sénégas. _

Nous souhaitons à la nouvelle équipe dirigée par Ève toute la réussite qui permettra de se retrouver dans cinquante ans !!!