Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 10 décembre 2014

Montouliers accueille chaleureusement les MémoiRes

Le temps manquant toujours, l’équipe des MémoiRes retenue par ses engagements (journées du patrimoine ou autres) a peu souvent l’occasion d’aller visiter d’autres sites qui présentent un réel intérêt lors de leurs ouvertures ou animations qui souvent se « chevauchent ». 

C’est pourquoi nous avons demandé au sympathique et passionné maire de Montouliers, Gérard Gleizes, de nous faire visiter son village. 

Authentique village méditerranéen, son cœur de village avec ses ruelles en pente et étroites pavées de « calades », fait penser aux adorables rues provençales comme celles de Ramatuelle ou même toscane, avec sa belle place de l’olivier. 

 

mémoire de puisserguier

 

Malgré un crachin que nous envieraient nos amis bretons, et un thermomètre peu clément, nous avons suivi notre guide en empruntant les escaliers de « Calades » qui conduisent au « centre ».

L’imposant château (de même architecture que celui de Capestang) et une église paroissiale au clocher pour le moins original (origine carolingienne) trônent en haut de la colline.

 

mémoire de puisserguier

 

 

Depuis ce point culminant une vue magnifique sur l’Aude permet d’apercevoir au loin, malgré la brume, la cathédrale de Narbonne.

La vue depuis la fontaine romaine permet d’apprécier l’ensemble du village qui inspire à juste titre, de nombreux artistes peintres.

Une visite passionnante que nous recommandons, sans réserve, à ceux qui n’auraient pas encore eu la chance de découvrir Montouliers. 

Cerise sur le gâteau, M. le Maire avait donné rendez vous à Daniel Toucheteau qui nous attendait pour nous faire découvrir « sa cathédrale de Dentelles de bois » (construction architecturale particulière composée d’une multitude de pièces de bois) qui abrite les peintures, les mosaïques, les jouets en bois et les dessins de cet artiste prolifique. 

 

mémoire de puisserguier

Nous vous conseillons donc vivement, si vous passez dans la région, de faire le détour par ce beau village.

samedi, 29 novembre 2014

A « Lou Castellas », on a passé le Certificat d’études !

C’est avec un plaisir, non dissimulé, qu’une délégation des MémoiRes, Anne Marie, Marie Antoinette et Pierre, s’est rendue à la maison de retraite dans l’intention de corriger l’épreuve du certificat d’études des résidents qui avaient souhaité le passer. 

Ce corrigé s’est déroulé dans une belle ambiance et peu importe les résultats, l’essentiel étant d’avoir participé.

 

mémoire de puisserguier

 

Toute notre équipe est ravie d’avoir répondu à l’invitation de Véronique pour apporter, modestement, un peu de bonheur à ces personnes dont l’une d’elle a exprimé dans un commentaire, « qu’elle se sentait quelqu’un dans ces moments là... ».

Cela nous a fait chaud au cœur.

mardi, 25 novembre 2014

Le cri du Poilu. Belle clôture d’une semaine hommage !

Pour terminer cette semaine « HOMMAGE A NOS POILUS », préparée depuis un an, les MémoiRes de PUISSERGUIER et la Communauté de communes Canal Lirou- Saint Chinianais ont proposé et co-organisé une instructive et très émouvante soirée de clôture à la maison du peuple de Puisserguier ce vendredi 14 novembre.

Divisée en trois temps, était tout d’abord présentée une conférence de Béatrix Pau, professeur au lycée Jean-Moulin, auteur d’un ouvrage intitulé "Des vignes aux tranchées, la Grande guerre en pays biterrois".

 

mémoires de puisserguier

 

Mme Pau a commenté son travail de recherche et a répondu aux questions posées à la fin de son exposé avant de dédicacer son livre, en vente à cette occasion.

 

mémoires de puisserguier

 

Le deuxième temps proposait, durant l’intermède, une restauration rapide préparée par les MémoiRes, permettant ainsi aux artistes suivants de se mettre en place pour leur spectacle. L’ambiance conviviale a permis à chacun de bavarder et de se rencontrer autour de tables « bistrot ».

 mémoires de puisserguier

 


Le troisième temps, « Le Cri du Poilu » présentait un concert de Coko et Danito

mémoires de puisserguierDes poèmes ou des textes (parfois interdits par la censure de l’époque), retrouvés aux archives nationales françaises et parfois mis en musique par les artistes composaient le répertoire tour à tour poignant et émouvant, souvent triste, mais coupés de moments humoristiques. Une ovation très largement méritée a ponctué la prestation de qualité de ce sympathique duo, et mis fin à cette belle semaine d’hommage.

 

mémoires de puisserguier

 

Jean Noël Badenas, président de la Communauté de Communes, Mme Dauzat vice présidente, et Corinne Milhet, présidente des MémoiRes, ont chacun, dans une courte allocution, félicité toutes les personnes qui ont œuvré pour la formidable réussite collective de cette semaine de commémoration, et remercié de leur présence celles et ceux qui ont permis le succès de cette soirée.

dimanche, 16 novembre 2014

Quand filles et garçons des écoles relisent les Poilus.

Les MémoiRes de PUISSERGUIER associées à la Mairie et à d’autres nombreux partenaires (associations, collectivités, commerçants et particuliers), se félicitent de l’adhésion recueillie par la commémoration d’ « HOMMAGE A NOS POILUS » préparée depuis pratiquement 1 an.

D’étonnantes et rares collections d’armes, de journaux de cartes postales sont exposés et présentés au public à l’écomusée (l’exposition prolongée jusqu’en fin d’année).

 

mémoires de puisserguier

La bibliothèque municipale avait sélectionné un grand nombre d’ouvrages dédiés à « la grande guerre », présentait quelques documents émouvants et proposait la projection d’un film d’archives aux visiteurs.

mémoires de puisserguierUn brillant exposé de notre adhérente Monique Boulze-Pillevesse (l’auteur) précédant la mise en vente du cahier « PUISSERGUIER 1914. L’HECATOMBE » a captivé l’assemblée recueillie dans une émotion inaccoutumée.

Comme un rituel, pourrait-on dire maintenant, l’association Maquisards reconstitutions était au rendez-vous, avec deux de ces jeunes vêtus de tenues de Poilus, un en uniforme de 1914, le second portait celui de 1915-1916.

 

mémoires de puisserguier

Toute cette semaine, une belle affluence est venue récompenser le travail des bénévoles des associations ou collectivités réunies pour la circonstance.

Mais c’est assurément aux enfants des écoles que revient la palme de l’émotion.

mémoires de puisserguierCela a commencé le vendredi sur le marché, où de loin en loin, filles et garçons ont lu, avec beaucoup de sincérité et d’aplomb, plusieurs lettres écrites par des Poilus dont la plupart ne sont pas revenus de cet enfer.

Le 11 novembre, devant le monument aux morts M. le Maire leur a laissé le micro pour la lecture d’autres passages tout aussi poignants et déchirants.

Une Marseillaise entonnée en chœur par ces mêmes gamins, devant ce monument de MémoiRe et de souvenir, puis devant la Marianne, a fini de vaincre les plus insensibles.

Il faut souligner l’engagement des enseignants de l’école Font Claire qui encadraient les élèves, sans qui ces lectures n’auraient pas été possibles.

 

mémoires de puisserguier

 Sans hésitation on peut affirmer que cette commémoration a été un grand moment de MémoiRe, de rassemblement intergénérationnel et de respect pour ceux qui sont morts pour la France.

Notre Présidente, Corinne Milhet, le bureau, et Jean Noël Badenas ont chaleureusement  remercié tous ceux qui se sont investis dans la réalisation de ce projet qui sera reconduit chaque année jusqu’en 2018

 mémoires de puisserguier

 

vendredi, 14 novembre 2014

L'hommage à nos Poilus. La soirée de clôture !

Vendredi 14 novembre, Maison du Peuple 

mémoires de puisserguier18H30 :

conférence «Des vignes aux tranchées, la grande guerre en pays biterrois» par Béatrix Pau, historienne. 

Gratuit.

Conférence organisée et offerte par la Communauté de Communes

 

 

mémoires de puisserguier

 

 20H00 :

Petite restauration sur place organisée par les MémoiRes :10,00 € (assiette salée + assiette sucrée + boisson)

 

mémoires de puisserguier

 

 

 

21H00 :

Spectacle « Le cri du poilu » organisé par la Communauté de Communes :

Entrée 5,00 €

 

 

mémoires de puisserguier

 

jeudi, 13 novembre 2014

« Mobilisation générale des MémoiRes pour un hommage à nos Poilus ! »

 Du vendredi 7, jusqu'au vendredi 14 novembre

Durant la commémoration nationale du centenaire de la guerre 1914-1918, les MémoiRes de PUISSERGUIER, en association avec de nombreux partenaires (associations, école, Municipalité, collectivités locales) proposent une série d’animations dans le village sur le thème

« HOMMAGE A NOS POILUS ».

Un très riche programme vous attendra sur la Promenade, dans les rues adjacentes, sur la Place de la République et à l’écomusée (où on vous proposera une exceptionnelle exposition d’objets de l’époque).

 

mémoires de puisserguier

 

LE PROGRAMME

 

Autour de la Marianne

Exposition posters des 25 Poilus puisserguiérains morts au combat en 1914

Sur la promenade

Vendredi 7 novembre

(9h30-11h30). Animations de rues, sur le marché,avec lectures de lettres de Poilus par les élèves ** du CM2 de l'école Font Claire, accompagnés par l'association "Maquisards reconstitutions".

** Prochainement, le compte rendu de ces journées vous fera revivre l'émotion dégagée par ces enfants lors des lectures de ces lettres écrites par des Poilus dont la plupart ne sont pas revenus de cet enfer. Mais, d'ores et déjà nous tenons, sans réserve, à remercier de tout cœur ces enfants et leurs enseignants qui les ont accompagnés pour ce grand moment de mémoire.

 

Place de la République et Promenade

Dimanche 9 novembre, vide greniersAnimations de rues avec lectures de lettres de Poilus par les membres de l'association "Maquisards reconstitutions".

Vide grenier malheureusement annulé en raison de la pluie....

 

Mardi 11 novembre

(10 h à 17 h non stop), Journée commémorative

10 H : A l'écomusée, inauguration officielle, de cette journée du centenaire, par M. le maire

mémoires de puisserguier11 H : défilé au départ de la mairie. lecture de lettres de Poilus par les enfants des écoles devant le monument aux morts.

... et retour devant la Marianne

 avec "La Marseillaise" et lectures de lettres de Poilus par les enfants.

12 H : dans les bars, apéritif, offert par la municipalité.

14 H à 17 h : projections de films d'archives à la bibliothèque municipale, déambulations association Maquisards reconstitution dans les sites et le village

15 Hsalle des associations,  présentation et mise à la vente du cahier "Puisserguier 1914. L'Hécatombe" par l’auteur Monique Boulze Pillevesse.

 

mémoires de puisserguier

 

mémoires de puisserguier

 

l'exposition à l'écomusée (photos, documents et objets) sera visible jusqu'en fin d'année 2014.

mémoires de puisserguier

 

 

mercredi, 15 octobre 2014

Un 4000ème visiteur à l’Ecomusée des MémoiRes.

Dans le cadre des « Temps du Patrimoine » patronné par le Pays Haut Languedoc & Vignobles, notre association les MémoiRes de PUISSERGUIER proposait ce samedi 27 septembre une exposition sur un métier d’autrefois, le tonnelier.

C’est au cours de cet après-midi que le 4000ème visiteur a franchi le seuil de l’écomusée (ouvert depuis le 12 septembre 2012).

L’heureuse lauréate est Mme Monique Moutou-Bedos, d’Alignan du vent (34) à qui notre Présidente, Corinne, et notre Secrétaire, Monique, ont remis le diplôme accompagné d’un coffret cadeau de vins du Pech St Paul.

Le hasard des rencontres faisant toujours bien les choses cette dame est trésorière de l’association les « Amis d’Alignan du vent ».

mémoires de puisserguier

Accompagnée de quelques amis elle a pu, comme les nombreux mémoires de puisserguiervisiteurs du jour, admirer l’exposition des outils du tonnelier comptant plus de cinquante pièces qui ont été aimablement prêtées par René Saurat, de Prades sur Vernazobres, et adhérent de notre association. 

 

mémoires de puisserguier

 

@ Merci pour votre accueil votre gentillesse, pour la passion qui vous anime et que vous savez si bien communiquer.

Votre écomusée nous replonge quelques années en arrière et fait ressurgir en nous des tas de souvenirs. Tout est merveilleusement bien fait. Nous allons revenir prochainement avec des amis il y a tellement de choses, nous n'avons pas tout vu dans le détail et c'est dommage.

Encore toutes mes félicitations à tous, vous pouvez être fiers de l'énorme travail que vous avez fait en si peu de temps, je souhaite que notre association d'Alignan du vent suive votre exemple.

Amicalement , la 4000ème visiteuse, Monique Moutou-Bedos

dimanche, 28 septembre 2014

Le Pélican, Star des Journées du Patrimoine ...

Pour sa 6ème participation aux Journées Européennes du Patrimoine  notre association les MémoiRes de PUISSERGUIER proposait encore cette année un vaste programme d’activités dans l’écomusée du Centre de Ressources. 

La dictée ou le passage du certificat d’études (version 1930) ont à nouveau connu l’engouement des visiteurs.

Beaucoup ont courageusement bravé les difficultés de l’épreuve (sous l’œil sévère des deux instits’ Emma et Marie) dans une ambiance passablement festive.

Vers 17 heures, ce fut au tour des vignerons de l’association d’expliquer comment, pressoir en action, on obtenait le jus de raisin avant qu’il ne devienne du vin. Tout le monde a ensuite pu déguster ce nectar issu de la vigne.

 

mémoires de puisserguier

 

Mais c’est incontestablement à l’atelier mosaïque, financé par la municipalité, que revient la vedette de ces deux journées grâce à la création collective d’une reproduction du Pélican.

Véronique  et Didier, de l’association « Expression créative d’Oc » ont prodigué sans relâche de judicieux conseils et informations.

Chacun des « artistes » a pu couper les tesselles puis coller ce petit morceau de verre qui a donné vie à un superbe Pélican.

Dans quelques temps cette œuvre commune sera exposée dans le village.

 

mémoires de puisserguier

 

Les bénévoles de l’association « Maquisards reconstitutions », ont accueilli le public dans leur campement dressé devant l’entrée, et la Bibliothèque municipale avait ouvert ses portes où Andrée, une bibliothécaire ravie a pu présenter ses trésors à de très nombreux de visiteurs venus principalement d’ailleurs.

 

mémoires de puisserguier

 

 

A noter que les MémoiRes participent au Temps du Patrimoine et que l’écomusée sera ouvert :

lundi 29 septembre,

15 H à 17 H 30

*LES OUTILS DU TONNELIER*

Exposition de la collection aimablement prêtée

par M. René Saurat. 

 

... Et les samedis 4-11-18 octobre de 14 H à 18 H avec des expositions à thèmes différents.

mercredi, 24 septembre 2014

Le pot de fin de travaux à l’écomusée ...

Monsieur le Maire, Jean Noël Badenas et son équipe municipale nous ont offert une sympathique soirée avec le  pot de l’amitié qui a marqué l’achèvement des travaux du projet présenté en 2010, et engagé en 2012, de l’écomusée du centre de ressources.  

A la veille des journées européennes du Patrimoine nos adhérents, nos sympathisants se sont retrouvés autour d’un apéritif dînatoire, et ont pu découvrir, accueillis par toute notre équipe de bénévoles, un écomusée très largement transformé. 

 

mémoires de puisserguier

 

Notre Présidente, Corinne Milhet, tout en remerciant les élus pour leur confiance et leur soutien rappelle que le plan initial est abouti et que le pari est réussi grâce aux aides financières et techniques de la municipalité, à celles du Conseil général, du Pays du haut Languedoc et Vignobles, de l’union européenne, de certains commerçants, et autres sponsors remerciés sur une liste affichée à l’intérieur de l’écomusée. 

Elle souligne également l’investissement énorme  de l’association, financier, et humain grâce à des bénévoles passionnés et très actifs qu’elle remercie tout particulièrement.

Dégagée des soucis de gros travaux l’association va pouvoir désormais se concentrer sur de nouvelles animations, de nouveaux ateliers, de futures expositions.

Pour réaliser ses objectifs ambitieux l’association va continuer à rechercher et exploiter des partenariats et à persévérer sur la communication. 

Et de conclure, en traduisant la ferme volonté d’aller de l’avant : « Nous pourrions faire nôtre le slogan apposé sur le fronton de la cave coopérative par les vieux coopérateurs solidaires, amoureux de leur territoire : Fiers de notre maison grandissons sa réputation. » 

 Une soirée pleine de promesses qui n’en doutons pas seront très largement tenues par notre dynamique équipe de passionnés.

Une belle vidéo pour "nous" !....

Vidéo Class Tourisme.jpg

http://www.classtourisme.com/L-ecomusee-fait-revivre-Puis...

Avec nos sincères remerciements à Jean Louis Corgier et ses amis

mardi, 16 septembre 2014

Les MémoiRes dans la peine !

Jackie.jpg

mardi, 19 août 2014

Charly a tiré sa révérence.

Charles Sénégas, 79 ans, nous a quitté...

Fils de Jules, « Aux huiles de Provence », Charly à la mort de son père avait pris la relève du commerce aidé par son fils Frank.

 

aux huiles.jpg

 

Avec Francine, son épouse qui a été la première femme Maire (et la seule pour l’instant) de Puisserguier, ils ont vécu des épisodes douloureux avec le décès de deux de leurs enfants.

Différents chapitres sont consacrés à Charly et Francine dans les 4 tomes de « Puisserguier raconte ses MémoiRes ».

Mémoire, dont la perte faisait cruellement défaut à Charly, ce qui n’enlevait rien à sa gentillesse quand vous le croisiez dans le village. 

Toute l’équipe de notre association présente ses sincères condoléances à sa famille.

 Charly repose désormais

 au cimetière de Puisserguier 

mardi, 12 août 2014

Imbéciles et xénophobes

Non ! Je ne suis pas né à Puisserguier,...

... mais en France... A Lyon !

J’habite ce village depuis plus de vingt ans mais je n’ignore pas que je serai toujours considéré comme un « étranger » par une bande de crétins  aussi imbéciles que xénophobes.

« Vous n’êtes pas d’ici, vous n’écrivez que des conneries » me suis-je entendu dire, entre autres bêtises, vendredi jour de marché (devant notre vitrine et des témoins surpris par tant de haine) à propos d’un chapitre paru dans notre tome 4 !

Cette « dame » que la courtoisie et la bonne éducation m’empêcheront de traiter de noms d’oiseaux m’a hurlé dessus parce qu’on ne parlait pas de son père ???

Je rappellerais à « ces gens-là » que les tomes sont écrits avec des récits de Puisserguiérains qui ont bien voulu nous faire part de leurs souvenirs et nous donner des documents pour les illustrer.

Le texte concerné a été rédigé justement par un vrai Puisserguiérain de souche....

Le considère-t-elle comme un étranger lui aussi ?... Puisqu’il a omis de parler du fameux papa !

Il nous serait agréable que ces « propriétaires » de la pensée unique à Puisserguier, qui se voudraient supérieurs à nos concitoyens, s’élèvent, avec autant de véhémence, contre l’un de leurs amis, « natif de Puisserguier » dont on ne compte plus les « malveillances ».

Serge,

Avec toute ma sympathie à ces Puisserguiérains qui ont tant partagé. 

Co-fondateur de notre association, j’ai la fierté mesurée, avec tous mes compagnons de route (d’ici et d’ailleurs), et l’énorme travail accompli depuis 7 ans, d’avoir promu, bien au-delà de ses murailles, ce village que nous aimons tant.

Mais, imbéciles de tous ordres, rassurez-vous, le tome 5 ne racontera pas vos délations, car 127 pages ne suffiraient pas pour exprimer le mépris que vous méritez.

  

04.25 Midi libre 25 avril 2014.JPG

 

Un des 242 articles parus dans la presse depuis 2007.

 

@ Vieille Puisserguiéraine de souche et membre fondateur de l'association, je suis profondément touchée lorsqu'on attaque un de nos membres actifs, à plus forte raison lorsqu'il s'agit de Serge, qui est un des pivots et la cheville ouvrière du groupe. Si tous les imbéciles qui le traitent trop facilement "d'étranger" faisait le dixième du travail qu'il accomplit pour l'association, la renommée du village en serait décuplée.

C'est bien connu qu'il est plus facile de critiquer que de faire.

Nous n'avons pas la prétention de tout connaître et de tout savoir sur le village qui nous a vu naître, mais j'ai la fierté de penser que nos modestes travaux ont contribué à faire mieux connaître et aimer Puisserguier à bon nombre de personnes et même à certains natifs.

Puisque nous ne racontons que des c... nous invitons les critiqueurs en tout genre à venir nous rejoindre afin de  pouvoir rectifier le tir. Je suis bien rassurée mon invitation ne sera pas suivie d'effet, c'est trop facile de ne rien faire, mais de tirer les ficelles dans l'ombre.

Que les malfaisants  le sachent, nous ne baisserons pas les bras pour autant, bien au contraire cela nous donne une certaine pêche pour continuer à avancer.

Je voudrai dire à Serge qu'il a le soutien et la considération de toute l'équipe des "Mémoires". Monique

@ Moi même n'étant pas native de Puisserguier j'ai entendu ce genre de propos. A partir du moment qu'on n'a pas l'accent d'ici on est des "étrangers". Il est à noter que j'ai racheté  la maison de mes parents et suis à Puisserguier depuis 2001. Magnette Annie.

f Je suis d'accord avec vous, Serge se donne à fond pour ce village. Nous avons visité votre musée qui est superbement fait. Alors continuez et bravo à toute les personnes qui participent avec Serge aux mémoires de Puisserguier. Josette Caillot (Beynost/Ain).

@ Je tiens à signaler à tous les "mauvais coucheurs"  de Puisserguier qu'ils ont de la chance d'avoir Serge et Corinne pour faire connaitre leur commune.

En effet, j'ai eu la chance de les rencontrer en Bretagne, et ils parlent avec tellement de passion de leur village que nous avons l'intention d'y aller certainement dans les années futures. De plus, ancienne élue de ma commune, j'aurai bien aimé rencontrer quelqu'un d'aussi passionné pour m'aider dans la communication sur ma commune. Et pour toi Serge, tu sais, tu es du Monde et c'est le principal ! Sylviane Lecorre (Guengat/Finistère).

@ Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part.

Raphaël Bourgeois écrit : « Il faut bien voir que Brassens défend toujours la simplicité terre-à-terre. Ici, il se prononce contre ceux qui "se gonflent d'orgueil" et associent le hasard de leur naissance à un sentiment de supériorité par rapport au reste du monde - ceux qui enfoncent soit la tête dans cette terre pour ne pas voir plus loin que le bout de leur nez, soit se gonflent à tel degré qu'ils planent en Dieu au-dessus des têtes d'autrui. »

Bah! … , il vaut mieux méditer sur la citation de Socrate :        « Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un citoyen du monde.  ». Barthàs

f Hello Frangin. Ne perd surtout pas ton précieux temps à polémiquer avec une minorité de "Frustrés" (ne dit-on pas qu'il ne faut pas parler aux c...., ça les instruit).

Continue à œuvrer, avec toute ta fougue, ton énorme volonté et ta passion à épauler Corinne et toute votre sympathique équipe de bénévoles, pour que les Mémoires de Puisserguier soit et reste une magnifique réalisation. Bises Raymond (St Priest/Rhône). 

 

f « Le jour où les cons voleront, ces gens-là seront très certainement chefs d'escadrilles. ». Raymond.

@ Bonjour,

Je ne voulais pas intervenir afin de ne pas faire enfler la polémique !

Mais je dois ici remercier toutes les personnes qui par leur commentaires, mails, messages ou directement, ont soutenu Serge et décrié avec force et indignation cette réelle et insupportable xénophobie à laquelle certains d’entre nous sont confrontés de plus en plus souvent !

Où allons-nous avec une telle mentalité !

Je rajouterai simplement que Serge n’a pas besoin d’avoir son nom sur une plaque pour prouver tout le travail qu’il a accompli pour « son » village avec cet engagement passionné qu’on lui connait et son total altruisme.

Merci à tous pour lui. Corinne Milhet

@ Avant de passer à autre chose,... Merci à tous !

Point besoin, en effet, d’avoir mon nom écrit sur une plaque. D’ailleurs, à juste titre, vous ne comprendriez pas pourquoi.

Je n’ai pas attendu de venir à Puisserguier pour réaliser pleinement mes passions tant professionnelles que personnelles.

J’ai simplement mis, avec l’aide de mes amis, mes compétences acquises au fil des années et de mes rencontres pour réaliser un beau projet dont nous pensions que notre village pourrait être fier.

C’était sans compter sur ces quelques individus dont la petitesse d’esprit et le manque d’imagination sont à la hauteur de leur égo démesuré qui les fait prendre pour ce qu’ils ne seront jamais : des personnages importants. Serge.

 @ Bonjour, Nous ne sommes pas de Puisserguier, mais depuis un peu plus de deux ans que nous nous sommes installés notre plaisir est immense, nous avons pu immédiatement rencontrer un groupe qui a su mettre le village en valeur, merci à Corinne et Serge en particulier, mais aussi à tous ceux qui les entourent. Anne

 mémoires de puiserguierMerci à Midi libre qui vient de me délivrer, dans son édition souvenir du 10 août (Année 1965), mon "certificat de nationalité héraultaise". Rien que du bonheur ce beau pied de nez à tous ces petits esprits. Serge

Midi libre2 10 août 2014.jpg