Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 09 mai 2014

Passionnants oiseaux du midi

 Samedi 26 avril, à la salle des Associations, les animateurs, Anne Marie et Pierre, du Cercle occitan des MémoiRes de Puisserguier, avaient convié les Puisserguiérains à assister à une conférence.

Malgré le fait d’être en période de congés pascals, la salle s’est néanmoins, rapidement, remplie de nombreux amateurs d’oiseaux et de nature.

 

Pierre Thouy, « maitre de conférence » (qui est enseignant occitaniste) dans un savoureux mélange  d’occitan, d’ornithologie et d’humour __ Chez les oiseaux, le mâle est toujours le plus beau... Pas chez les hommes !__  a tenu en haleine plus de deux heures un public attentif et passionné par son brillant exposé.

Un débat avec questions- réponses s’était d’ailleurs institué dès les premières minutes de la projection.

P.THOUY.jpg

 

Parlant avec amour des oiseaux du midi, il a permis notamment à l’assistance de différencier le Corbeau de la Corneille, ou du Choucas (celui qui niche dans les remparts de la Promenade, ou sur la route de Capestang).

 

mémoire de puisserguier

 

Le temps passant malheureusement trop vite, il n’a pas été possible à Pierre Thouy d’approfondir son sujet sur la toponymie.

C’est donc autour du verre de l’amitié, offert par les MémoiRes, qu’il a promis à ses nouveaux amis de revenir une prochaine fois. 

dimanche, 27 avril 2014

Dans les coulisses de l’atelier de restauration du centre de ressources.

 Pour enrichir la collection de certains objets à présenter dans notre « musée de la vie d’autrefois à Puisserguier » plusieurs solutions s’offrent à notre petite équipe.

 

La première consiste à réparer l’objet qui nous a été offert partiellement dégradé (le bois vermoulu est, ici et là, à remplacer).

Opération réalisée avec des planches ou des liteaux de récupération. Comme ce « charreton de vigne » présenté ci-dessous.

 

mémoires de puisserguier

 

Pour la seconde, l’objet tenant encore, on ne sait par quel miracle (du fait du délabrement quasi-total),  une reconstruction à l’identique est pratiquée.

Seules les roues métalliques d’origine feront partie du nouvel ensemble présenté sur le tableau des lavandières qui utilisaient ces petits charretons pour porter le linge au Lirou.

 

mémoires de puisserguier

 

Dans le troisième cas, après avoir récupéré une roue de brouette, il faut chercher les documents ou photos sur internet, et ensuite construire (selon des plans redessinés) la brouette en faisant en sorte qu’elle ne soit pas « neuve », mais comme dans le temps.

 

mémoires de puisserguier

 

Pour vous dire que si vous possédez des objets plus ou moins en mauvais état, vous pouvez, si vous le désirez, les offrir aux MémoiRes qui les restaureront, au mieux, avant de les proposer à l’exposition.

 

mémoires de puisserguier

 

lundi, 21 avril 2014

Dans l'attente du Tome 4, ... Autres histoires d’eau

mémoires de puisserguier La mise en page du  tome 4 de « Puisserguier raconte ses mémoiRes » est enfin achevée.

 

Cette semaine, nous avons passé la commande pour faire imprimer le « Bon à tirer » pour une ultime relecture avant édition.

Nous vous rappelons que la sortie (onzième livre des MémoiRes) est programmée pour le samedi 7 juin, à la salle des associations.

 

En attendant, pour vous faire patienter, nous vous proposons en avant première un des chapitres de ce nouveau livre : « Autres histoires d’eau » d’après les écrits de Henriette ChappertPages 110-113 autres histoires d'eau.pdf 

 

mémoires de puisserguier

Illustration d'après internet

 

jeudi, 17 avril 2014

Onze journalistes nationaux en visite au Centre de Ressources

 Midi libre du 16 avril nous rapporte : « Vendredi dernier, la collégiale (Capestang) a fait l’objet d’une visite commentée pour les journalistes français de la presse écrite spécialisée, invités pendant deux jours par l’Office de Tourisme Intercommunal du Canal du Midi.... Conjointement avec l’agence du développement touristique de Montpellier..... » (Midi libre 16 avril 2014.JPG)

 

Il s’agissait d’un « voyage de presse » organisé annuellement dont la destination change tous les ans.

Le thème de cette année était :

Canal du Midi-Vignoble-Insolite.

 

C’est donc dans ce cadre que samedi 12 avril, nous avons eu le plaisir de recevoir, au Centre de Ressources, ces onze journalistes d’horizons thématiques différents : La Vie est Belle Voyages, La Vie du Rail, Voyages Sncf.com, Oopartir.com,Class Tourisme & indigo MAG, The travel space.com, Le magazime.info, Rustica, VEWAG,…

 

Le groupe de journalistes arrivé la veille avait une journée bien chargée.

Ils étaient accompagnés de Maléna de l’OTICM et de Mathilde Bavoillot d’Hérault tourisme.

 

Nous les avons accueillis dès 10 heures, et après les présentations d’usage, nous avons débuté la visite guidée.

Ce fut ensuite l’heure de la dictée et du calcul mental dans la salle de classe, avant la récréation !

 

mémoires de puisserguier

 

Après maintes poses photos, enregistrements audio et vidéos et le jeu des questions réponses, nous nous sommes retrouvés dans le jardin, sous les arbres pour un apéro et un pique nique fort convivial et sympathique, comme on dirait chez nous « à la bonne franquette »….

 

L’OTICM avait prévu des paniers pique-nique préparés par le Potager d’Antan, garnis de produits frais et locaux : tapenade, légumes, fruits, charcuterie, fromage de chèvre, chips artisanales, chouquettes,… vins et café.

Invités, nous avons pu apprécier la qualité de ces produits et l’ambiance cordiale, sympathique et sans prétention de tous les participants.

 

mémoires de puisserguier

 

Après un bon café, il a fallu les « pousser » dehors, car ils se trouvaient fort bien installés sous le sureau ombrageux.

Il devait continuer leurs visites, notamment celle du passionnant musée de Cruzy où les attendait notre ami « Titi ».

 

Notre concept a séduit ces visiteurs du jour, qui ont été très curieux et très impressionnés par le travail effectué en si peu de temps.

Aucun doute que leurs articles ou reportages, permettront une publicité intéressante, non seulement pour le Centre de Ressources, mais également pour le village.

Nous vous informerons de la suite à mesure des retombées !

 

Nous tenons à remercier Mathilde Bavoillot qui a tenu les promesses engagées lors de sa visite et son coup de cœur !

C’est tellement rare qu’il faut le souligner.

Merci Mathilde.

Nous remercions également l’OTICM par l’intermédiaire de Muriel Milhau et de ses « petites mains » : Maléna, Stéphanie et Sandra.

 

Une bien belle journée que nous n’oublierons pas de sitôt !

 

Corinne

 

 

@ C'est vrai que des journées et des visites comme cela sont gratifiantes à un point qui ne saurait se dire. Elles  paient de tous les efforts consentis et sont un immense réconfort pour la suite des actions à accomplir. Une bouffée d'air frais comme il nous en manque bien souvent !!!

Monique 

@ Tout à fait d'accord avec Monique, une superbe journée, en plus, certains ont promis de revenir .... Marie Antoinette

 

mercredi, 16 avril 2014

3000' visiteur au Centre de Ressources des MémoiRes !

 Ce jeudi 10 avril restera pour notre équipe « des MémoiRes de Puisserguier » un nouveau motif de satisfaction avec la visite d’une cinquante d’élèves de l’école Pélisson de Béziers.

 

Les enfants partagés en deux groupes, un le matin et un second l’après midi, accompagnés de deux de leurs professeurs des écoles, et de mamans d’élèves, ont formé un collectif parmi lequel se trouvait le 3000ème  visiteur du musée de la vie d’autrefois à Puisserguier du Centre de Ressources.

A noter que le 2000ème  visiteur avait été fêté le 12 août 2013 (soit tout juste huit mois), ce qui souligne une belle fréquentation des ces lieux ouverts en septembre 2012.

 

Ces très jeunes visiteurs (classes de CP et CE1) visiblement étonnés de découvrir comment vivaient leurs arrières grands parents ont sagement écouté la « maitresse » et les explications des bénévoles des MémoiRes. Ils ont posé, tout au long de la visite, de très nombreuses questions aux membres de l’association qui les accueillaient.

Ils se sont par ailleurs beaucoup amusés  à l’heure de l’écriture qui leur a permis de découvrir les légendaires plumes sergent major et l’encre violette avec laquelle ils se sont tachés les doigts avec délectation.

memoires de puisserguier

 

Pour sceller cet évènement notre Présidente a remis à chacun des groupes un diplôme « de qualité de 3000ème visiteur » et offert à tous ces petits une grosse boîte de confiseries à se partager.

 

Le « Au revoir, à bientôt » crié à l’unisson par ces gamins ravis a fait chaud au cœur à notre groupe  qui se voit ainsi récompenser de tout le travail effectué au sein de notre association pour arriver à cette réussite reconnue bien au delà des murs du village.  

 

@ Je crois que vous n'imaginez pas tout ce que vous avez apporté à nos élèves aujourd'hui. J'ai fait le point avec eux et je le poursuivrai demain. Ils sont enchantés par tout ce qu'ils ont vu et entendu.

 En leur nom, je vous remercie infiniment pour la qualité de votre accueil.

Veuillez également remercier les spécialistes viticoles qui ont animé avec chaleur et passion la cour de l'école.

 Je relaierai dans les plus brefs délais toutes les informations autour du CRM auprès des trois inspections de circonscription de Béziers. Il serait bon que les écoles de Béziers ne passent pas plus longtemps à côté de ce joyau éducatif.

 Mille mercis pour tout. Bonne continuation !

 

Rudy.

 

@ Nous sommes très heureux que la visite ait été au goût de vos petits élèves.

Nous vous remercions et les remercions également de l'intérêt porté à notre "musée des objets d'autrefois".

Je vous remercie aussi pour les documents donnés, ils nous seront très utiles.

Pouvez-vous me communiquer l'adresse de l'école, car nous envisageons de vous envoyer un CD des photos que nous avons prises.

Nous vous souhaitons une bonne journée.

Bien cordialement.

Corinne et les animateurs

 

jeudi, 10 avril 2014

Une sixième bougie sur le gâteau des MémoiRes !

 Cest dans un lieu du patrimoine local, l’ancienne gare de Cruzy devenue le « Terminus » que notre association "les MémoiRes de Puisserguier" a choisi d’organiser le sixième repas d’anniversaire de sa création .

 

Plus de cinquante convives avaient accepté l’invitation pour fêter, dans la joie et une bonne humeur communicative, la vitalité de notre association dont le bilan est chaque jour un peu plus impressionnant.

 

anniv 2.jpg

 

Notre slogan « Se rencontrer, rassembler, raconter » a démontré au fil des années écoulées qu’on pouvait bien vivre ensemble dans un village et devenir ainsi collectivement des « passeurs » de MémoiRes !

 

Pendant l’apéritif, les « élèves » du Cercle Occitan (qui a lieu chaque jeudi au Centre de Ressources), sous l’autorité de maître Pierre, ont entonné un chant qui a étonné et ravi  l’assemblée avant de passer à table.

 

anniv 1.jpg

 

Puis, pour patienter entre deux services Roger a assuré, avec succès, la tâche d’amuseur public en présentant des sketches qui ont eu pour effet de déclencher l’hilarité de la salle.

 

Avant de se quitter, en se donnant rendez- vous dans un an, chacun a pu se régaler, avec un magnifique et excellent « Saint Honoré d’anniversaire » préparé par le Chef des lieux.

 

anniv 3.jpg

 

L’équipe des MémoiRes profite de cette nouvelle occasion pour remercier très sincèrement toutes les nombreuses personnes qui ont permis de mener à bien cette extraordinaire aventure humaine et culturelle qui a contribué au rayonnement culturel (local et hors territoire) de notre village.

Corinne,

 

lundi, 07 avril 2014

Nouvel appel à documents et photos !

 Dans la continuité de nos actions sur le patrimoine et l’histoire de la vie quotidienne à Puisserguier, nous lançons un nouvel appel aux habitants afin qu’ils contribuent à l’enrichissement de la collection d’images, de cartes postales et de photographies d’amateurs sur la ville et la vie à Puisserguier, l’histoire de la vigne, les métiers (périodes XIXe et XXe siècles).

 

Connaître notre Histoire,

partager nos histoires

 

L’association les MémoiRes de Puisserguier s'est donnée pour but de faire connaître et partager, avec tous, le patrimoine de la commune.

Vous portez de l’intérêt à l’histoire de notre village.

Vous souhaitez mieux connaître son passé.

Vous voulez confier aux jeunes générations vos souvenirs de cette époque.

Vous pensez que l’histoire s’écrit au quotidien.

Vous considérez que l’Histoire locale est porteuse d’enseignements au même titre que l’Histoire générale.

 

.... Et bien, n'hésitez plus, rapprochez-vous de notre association pour faire un bout de chemin, tous ensemble, en continuant à raconter Puisserguier d'autrefois.

 

mémoires de puisserguier

 

 

Appel à projet spécifique :

 

Pour le centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918, nous envisageons d' organiser  une grande journée historique sur ce thème.

 

Nos partenaires (en attente de l'accord de quelques-uns) devraient être:  la Municipalité, la Bibliothèque municipale, l’association Maquisards reconstitutions, l’Ecole, l’association des Amis de Maureilhan (Médiathèque), ...

 

Ella aura lieu à l’occasion de la commémoration du 11 novembre et proposera, entre autre, une exposition de documents et d’objets témoin de cette époque.

 

Le programme n’est pas encore défini.

 

Pour cela, nous souhaiterions pouvoir présenter le maximum d’objets ou de documents (photos, cartes postales, lettres, etc…) et nous faisons appel à vous pour un prêt temporaire.

 

mémoires de puisserguier

 

 

Les pièces prêtées pourraient être déposées soit à la mairie, soit au CDR les jours d’ouverture, ou sur appel.

 

Pour cette occasion de souvenir et de MémoiRes, nous espérons que notre appel sera entendu et que nous pourrons ensemble rendre un bel hommage à nos anciens qui se sont battus pour nous. 

lundi, 31 mars 2014

Objets de plaisirs !

  

C’est dans une salle des associations pleine « à craquer » que nous avons  accueilli les très nombreuses personnes venues assister à la conférence « Objets du passé, objets oubliés » de Mme Caillard Pech de la Clauze (conférencière diplômée de l’école du Louvre).

 

L’auditoire a été conquis par le diaporama commenté avec beaucoup de précisions.

La présentation proposait des tableaux de peintres célèbres notamment des « natures mortes » de Chardin, Van Gogh ou Millet,…  et des photos d’objets de la vie du quotidien d’autrefois, dont la plupart sont visibles au Centre de Ressources des MémoiRes.

 

mémoires de puisserguier

 

 

Nos deux associations « les MémoiRes de Puisserguier » et le « Cep Biterrois » associées pour cette belle occasion n’ont pu cacher leur satisfaction devant la mobilisation de tous ces visiteurs ravis de cette très intéressante intervention culturelle.

 

Certains ont pu aller, dès la conférence terminée, « toucher » plusieurs des objets présentés, exposés au « musée des objets anciens » du centre de ressources.

 

Autour de délicieuses chouquettes locales et d’une collation, les équipes de nos deux  associations ont exprimé leur plaisir de vous avoir accueillis, si nombreux, à la salle des Associations, et nous projetons déjà d’organiser, ensemble, d’autres manifestations de ce type courant 2014.

 

dimanche, 16 mars 2014

Mémoire du Temps passé !

Voilà !

 

La restauration du mécanisme de l’horloge de l’ancienne école est terminée.

Quelques semaines de travail ont été nécessaires et Roger n’a jamais baissé les bras devant l’ardeur de la tâche.

 

Mécanisme HORLOGE.jpg

 

Notre association s’est, une nouvelle fois, investie dans la préservation du patrimoine de notre village, et toute l’équipe des MémoiRes est fière de vous présenter cet objet d’un autre temps que nous ont confié nos élus.

Nous les remercions de nouveau pour le soutien qu’ils nous apportent dans notre démarche de mémoire.

 

Vous pouvez donc, depuis le lundi 10 mars, au Centre de Ressources venir admirer cette magnifique mécanique témoin de notre temps passé.

jeudi, 27 février 2014

Un métier éphémère, Garde fruits.

 Notre ami Jacques Cros nous a transmis un document qui concerne notre village, dont il a fait état sur son blog : http://cessenon.centerblog.net/dans une note intitulée :

A Puisserguier en 1908

 

mémoires de puisserguierCe document est un arrêté pris le 14 août 1908 par la municipalité en place et qui précise l’embauche (en « CDD ») d’un «garde fruits», sans précision de la durée du contrat, si ce n’est qu’il est limité « à la durée de la récolte pendante »

 

Article 1er - Le nommé MAILHAU Jean François, âgé de quarante six ans, domicilié à Puisserguier est nommé garde fruits temporaire de la commune de Puisserguier.

Article 3 - La durée des fonctions de garde fruits est limitée à la durée de la récolte pendante.

Art 5 - Le présent arrêté sera adressé à Monsieur le  Sous Préfet pour être soumis à son agrément.

Fait à Puisserguier le 14 août 1908

Le Maire

 

Arrêté, conforme à l’article 102 de la loi du  5 avril 1884, validé par la sous-préfecture de Béziers le 19 août et le garde-fruits a prêté le serment prescrit par la loi à  Capestang le 21 août. (Copie du document : Garde fruits de Puisserguier.pdf)

 

Le garde fruits est un ancêtre lointain de notre futur garde champêtre.

On le nommait également messier, messor, messelier.

C’était un garde champêtre temporaire, commis à la garde des fruits et des récoltes

Certains éléments de recherche cités ci-dessous vous donneront davantage de renseignements.

 

 

« Avant la Révolution de 1789, les terres nobles, celles tenues en fief, indépendamment de la barrière infranchissable que le droit exclusif de chasse élevait au profit des seigneurs, entre leurs domaines et les terres du simple habitant des campagnes, avaient leurs gardes particuliers.

Les terres roturières et les propriétés communales n'avaient généralement, pour les protéger contre le maraudage et les déprédations de toute nature, que la vigilance presque toujours impuissante de leurs possesseurs eux-mêmes.

Il y avait une police pour les villes, mais aucune pour les campagnes.

Les premières appellations du garde champêtre sont : Messor, messilier, messium cusios, messaer, messarius, mésségué, tous ces noms signifient « messier », de « messis », « moisson » celui qui garde les moissons ; on retrouve le nom de « messier » depuis le haut moyen âge jusqu'au début du XXe siècle.

Le « messier » à pour mission de surveiller les moissons, il officie sur des juridictions seigneuriales et est l'ancêtre d'une longue lignée de gardes ruraux qui deviendront quelques siècles plus tard les Gardes Champêtres d'aujourd'hui.

 

mémoires de puisserguier

 

Sources : http://ma-genealogie.over-blog.com/article-24886110.html

vendredi, 21 février 2014

Objets du passé, objets oubliés.

Le 12 mars 2013 nous avions été invités par l’association « Le Cep Biterrois » à assister à une conférence donnée par Me Caillard Pech de la Clauze sur de belles histoires d’eau.

Nous avions alors exprimé notre plaisir d’être présents à cette présentation, de qualité, d’œuvres d’art qui illustraient le propos de la conférencière.

 

mémoires de puisserguier

Le Petit Journal eaux 20 mars 2013.JPG

 

C’est donc très logiquement que cette année,

samedi 15 mars à 14 H 30,

nous avons accepté de nous associer au « Cep Biterrois »  pour organiser la prochaine conférence intitulée :

 « Objets du passé,

objets oubliés ».

 

Nous serons ravis de vous accueillir à la salle des Associations.

A noter, qu'exceptionnellement, une participation aux frais de 2 € vous sera demandée.  

mardi, 18 février 2014

Le Trastet... Sa devanture préservée !

Dans « Histoire de Bistrots » Pierre Berton raconte :

 http://evasion.midiblogs.com/archive/2010/11/16/histoire-... 

 

« Café le «  Trastet »

 

C’est probablement le plus vieux café de Puisserguier, car il était déjà présent dans les années 1870/1880.

Il appartenait aux grands parents de mon arrière grand mère Anita Phalippou. Le couple s’appelait Antoine et Augustine Castel, c’est pour cela que sur les plus vieilles photos on peut voir café CASTEL.

C’est dommage que la façade ne soit pas entretenue, elle est magnifique ! »

 

mémoires de puisserguier

 

Las, elle ne sera pas entretenue, mais l’équipe municipale a opté pour une solution permettant de la sauvegarder.

Dans un premier temps Julien, artisan menuisier du village l’a méthodiquement démontée (pièces après pièces) pour la stocker en lieu sûr et ainsi la conserver en l’état.

Plus tard, cette façade (témoin d’une autre époque) quelque peu restaurée, devrait trouver tout naturellement une place de choix dans le futur « centre de ressources ».

 

mémoires de puisserguier

 Tous les sympathisants des MémoiRes remercient sincèrement nos élus pour cette belle initiative.

lundi, 17 février 2014

4- Histoires de Bistrots

Je ne suis pas natif de  Puisserguier, mais j’ai beaucoup entendu d'histoires sur le village, par ma grand-mère (Simone Phalippou) et mes deux arrières grand-mères (Anita Phalippou et Paulette Pistre), dont je vous rapporte ce qu’elles m'ont raconté à travers quelques photos .

 

Le Café des Arts

 

Comme l'a dit précédemment  Marie Rose Gineste, de 1924 à 1934 c’est Henri Phalippou qui a été propriétaire du Café des arts sur cette période. Je sais peu de chose, la photo a été prise pour une fête de Puisserguier autour de  1928. Au milieu de la photo debout (avec les moustaches) on peut voir Henri Phalippou.

Peut être que certaines personnes reconnaitront des visages connus dans l’assemblée ?  Sur le balcon il y a un écusson avec un roi ? A-t-il un rapport avec l’union musicale qui se trouve dessus ?

 

Café des Arts.jpg

  

Sur la deuxième photo du café de Arts on peut remarquer que le nom a changé en même temps que la devanture : c’est le « Grand Café des Arts ».

Cette photo date de 1932, on peut le supposer, vu que les réparations  ont été réalisées vers 1931.

Sur la photo on peut voir assis en arrière plan avec la moustache Henri Phalippou, avec la casquette c’est Louis Phalippou, et l’enfant dans ses bras est Jacques Phalippou. A côte Marie Phalippou épouse d'Henri, et au milieu des trois femmes en train de coudre on peut voir Anita. 

Seul détail que je connaisse, mon grand père Jacques a fait ses premiers pas à travers les banquettes dans ce café.  En 1934 Henri a vendu le café des arts pour acheter le café de la bourse. 

 

Café de la Bourse

 

Cette photo  date de 1965, c’est à l’époque ou Roger et Marie Rose Gineste  en étaient propriétaires.

 

Café de la bourse.jpg

 

Henri Phalippou a été propriétaire du café de le Bourse de 1934 à 1946, mon arrière grand-mère racontait que lors des fêtes de Puisserguier (été et hiver), il y avait une foule considérable. Et lors de ces fêtes Henri avait le droit dans l’arrière salle du café d’organiser des jeux de casino (où certains propriétaires misaient gros), pour l’occasion il faisait venir des croupiers de Béziers. Peut être que d’autres personnes s’en rappellent ?

 

Café le «  Trastet »

 

C’est probablement le plus vieux café de Puisserguier, car il était déjà présent dans les années 1870/1880. Il appartenait aux grands parents de mon arrière grand mère Anita Phalippou. Le couple s’appelait Antoine et Augustine Castel, c’est pour cela que sur les plus vieilles photos on peut voir café CASTEL.

C’est dommage que la façade ne soit pas entretenue, elle est magnifique !

Narration/rédaction : Pierre Berton

 

Et c'est reparti pour le Tome 4 .....

Sortie Prévue le samedi 14 juin