Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 25 juin 2015

Olympiades réussies à la Maison de retraite !

C’est avec plaisir que notre équipe a accepté l’invitation à se rendre à la maison de retraite de Puisserguier pour assister à cette journée d‘Olympiades organisée par les dirigeants de l’établissement de Puisserguier.

 

mémoires de puisserguier

 

Les résidents  de Cinq autres maisons (Nissan, Creissan, Vendres, Capestang, Cers)  avaient fait le déplacement pour participer à ces jeux appréciés de tous.

C’est bien volontiers que nous avions répondu à la demande de prêt d‘objets divers et de documentation qui ont complété les décorations de cette belle journée.

 

mémoires de puisserguier

 

Jeux de pistes, devinettes, pêche aux canards, concours improvisé de mémoires de puisserguierchant  ont permis en fin d’après midi, après un sympathique échange de mascottes, de désigner les vainqueurs de ces Olympiades 2015.

La médaille d’or a été emportée par Creissan, Puisserguier se positionnant en quatrième place.

 

Avant de se quitter la flamme a été passée à la maison de retraite de Cers qui accueillera tout ce petit monde en 2016.

 

mémoires de puisserguier

 

dimanche, 14 juin 2015

Quand les « Amis de Vendres » retrouvent les bancs de l’école...

A l’issue d’une balade à Puisserguier organisée par l’OTI canal Lirou-St Chinianais une trentaine de membres de « l’association les amis de Vendres » s’est rendue à l’écomusée.

mémoires de puisserguierDivisés en deux groupes pour les commodités de la visite, pendant que les uns replongeaient dans le village d’autrefois en passant de tableaux en tableaux les autres planchaient sur les bancs de la classe pour la dictée et le calcul mental.

 

mémoires de puisserguier

 

Une partie de franche rigolade pour ces amis ravis d’avoir découvert ce lieu qu’ils ont défini comme « insolite et émouvant ».

 

mémoires de puisserguier

Ils avouent nous envier d’avoir réussi à réaliser cet espace à « remonter le temps » et de persévérer dans notre démarche de « passeurs de mémoires ».

Ils ont promis de revenir avec d’autres connaissances et de faire la promotion de notre écomusée au sein de l’office de tourisme de Vendres.

 mémoires de puisserguierCes visites nous confortent dans l’envie de continuer à assumer notre passion. Que de bonheur et quelle récompense de rencontrer toutes ces personnes dont les compliments sincères nous vont droit au cœur....

On commente les corrections de la dictée... et la note/10 !

samedi, 13 juin 2015

Une école de Béziers accueillie à l’écomusée.

Près d’une quarantaine d’élèves, de l’école Pélisson de Béziers, entourés de six accompagnants, ont investi l’écomusée lors d’une belle journée de ce mois de mai.

C’est la seconde fois qu’un groupe de cet établissement scolaire se déplace à Puisserguier pour visiter le Centre de ressources des MémoiRes.

Les bénévoles de notre équipe qui les ont reçus ont formé trois groupes permettant ainsi  à ces adolescents de bien pouvoir suivre les explications données pour mieux vivre ce retour dans le passé de leurs parents.

 

mémoires de puisserguier

 

Très étonné, chacun a pu participer à l’exercice de l’écriture avec le porte plume et l’encre violette qui tache les doigts.

Diaporama (réalisation Claude B.) de la visite :Ecole de Pélisson Visite 26 mai.pdf

La visite terminée tout ce petit monde a été emmené sur l’aire de jeux de la MJC, et c’est dans ce cadre accueillant qu’ils ont pu « pique-niquer » avant de continuer à profiter de cette journée de balade.

vendredi, 12 juin 2015

Une nuit éclatante à l’écomusée

Dans le cadre de la nuit européenne des musées, les MémoiRes de Puisserguier avaient choisi le cinéma muet en projetant deux films de Georges Méliès et un court métrage sur le thème de Charlie Chaplin réalisé par les enfants, du centre de loisirs planète Lirou.

 Les visiteurs ont été surpris et amusés d’être accueillis par l’équipe des MémoiRes devenue, pour cette soirée, une bande de « Charlots » plus vrais que nature.

 

mémoires de puisserguier

  Les spectateurs ont pu, pour la plupart, découvrir l’œuvre de Georges Méliès et ont fait un véritable triomphe à Christopher Hainsworth dont le talent n’a d’égal que sa gentillesse. Chacun a apprécié avec un réel plaisir son accompagnement musical.

 

mémoires de puisserguier

 

Après les prises de paroles de Mme Elisabeth Dauzat, Cécile Jolly, Corinne Milhet et Jean-François Favette (Vice président de la communauté), a eu lieu la projection du petit film des enfants, très applaudi, puis le verre de l’amitié offert par la Communauté de Communes.

 

mémoires de puisserguier

 Cécile Jolly (Centre Loisir Planète Lirou), Elisabeth Dauzat (Communauté), Corinne Millet (MémoiRes), Jean -François Favette (Communauté & Maire de Cessenon)

 Les enfants pouvaient participer à un jeu de piste préparé par Cécile Jolly, en rapport avec les affiches exposées et ont pu repartir après avoir été photographiés derrière la silhouette de Charlot.

En fin de deuxième séance, tard dans la soirée, un dernier tour dans le musée et chacun s’est quitté heureux de ces moments de convivialité dont les MémoiRes sont coutumières. 

mémoires de puisserguier

jeudi, 28 mai 2015

C'était la NUIT DES MUSEES de 2013... Les films de Michel Cans (Documents CIRDOC)

 ... avec un invité indésirable.. le temps exécrable. 

 [NB. : La note ci-dessous a été postée en mai 2013.

Aujourd'hui nous aurions pu la signer "Les Indignés", mais nous nous contenterons de remettre les choses à leurs places en demandant expressément le respect du travail de notre association.]

  

Toute notre équipe s’était démenée, avec enthousiasme, depuis plusieurs semaines pour préparer la nocturne au centre de ressources à l’occasion de la nuit des musées ce samedi 18 mai.

 

Jouant au chat et à la souris, la météo, en début d’après midi, avait enfin laissé entrevoir une soirée clémente !

 

Dès vingt heures adhérents et sympathisants se pressaient déjà pour partager cette fête.

Françoise les a accueillis au son de son accordéon. Certains l’ont accompagné en reprenant ses airs en chantant.

 

mémoires de puisserguier

 

Cette ambiance festive s’est poursuivie au cours de la projection de petits films muets sur Puisserguier des années 50 (prêtés à la demande par le CIRDOC) puis de souvenirs des années d’autrefois.

 

Les commentaires amusants allaient alors bon train.

 

Mais c’était oublier la mauvaise humeur du ciel qui en quelques minutes s’invita inopinément, vers 22 heures, d’abord avec le vent, puis avec un violent orage qui a contraint les invités à se réfugier dans les deux salles du centre de ressources.

 

Malheureusement l’exigüité de l’espace intérieur disponible, à ce jour, ne nous a pas permis la poursuite des projections.

 

Vous pouvez les visionnez en vous rendant à l'écomusée ou en allant sur les liens suivants !

  

Michel Cans – Les villages de l’Hérault dans les années 50-60 

PUISSERGUIER I – Jour de communion 

http://occitanica.eu/omeka/items/show/564 

 

Michel Cans – Les villages de l’Hérault dans les années 50-60 

PUISSERGUIER II 

http://occitanica.eu/omeka/items/show/565 

 

 

Une belle réunion malgré tout qui nous a fait prendre une décision, au pied levé : à l’occasion de la fête d’été de juillet nous reconduirons cette nocturne, mais cette fois avec le beau temps !

 

mémoires de puisserguier

 

samedi, 23 mai 2015

Le Garagiste a tiré sa révérence

 

 Nous venons d’apprendre le décès de Robert Asset.

Toute l’équipe des MémoiRes présente à sa famille ses sincères condoléances et aimerait se souvenir, avec vous, de Robert.

  Dans le tome 1 de « Puisserguier raconte ses mémoires » nous avions écrit  « Dans mes souvenirs, il y eut d’abord le garage des « frères » ASSET, qui se trouvait sur l’avenue de Toulouse à l’angle de la rue Condorcet.  

Dans cet atelier de mécanique qui était également station service, (une « pompe » qui se trouvait à gauche du portail), s’activaient Henri et Robert 

Il y avait toujours de nombreux véhicules à l’intérieur et tout autant à l’extérieur. Ce garage était tout en longueur, assez sombre et envahi par toutes sortes d’outils, sentait la graisse, l’huile et l’essence, et puis il y avait une énorme fosse qui permettait de faire les réparations et les vidanges, je suppose, et qui était recouverte de grosses lattes de bois quand elle n’était pas utilisée.  

A gauche de l’entrée, il y avait un tout petit bureau dans le recoin, encombré de cahiers, papiers et d’un téléphone à cadran.  

Pour parvenir aux appartements, dans lesquels je me rendais souvent, car Christine, la fille de Robert et Simone, était mon amie, il fallait traverser tout cet enchevêtrement mécanique. 

Plus tard, le garage a déménagé plus haut, toujours dans l’avenue de Toulouse, face au parking du cimetière. 

On peut encore voir sur la façade du bâtiment les traces de son passé. 

                                              

mémoires de puisserguier

 Au personnel s’est ajouté Georges, le fils d’Henri et neveu de Robert.

Il y eut aussi la création d’un « vrai bureau » avec une vraie secrétaire, en l’occurrence Simone la sœur de Georges

Lorsqu’elle décida de changer d’emploi, je l’ai remplacé durant 13 ans. Puis ce fut au tour de Magalie, la fille de Georges et d’Andrée de me remplacer, après la retraite de Robert en 1989.

De nombreux « apprentis » grossissaient régulièrement les rangs. 

La SARL ASSET était devenu un plus grand garage, concessionnaire « Citroën ». 

En bas l’atelier de mécanique avec un pont et de la place pour garer les véhicules, et en haut un entrepôt de stockage, deux bureaux, des toilettes. 

Sur de grandes étagères en fer étaient stockées les pièces mécaniques, les ampoules, les bougies. 

Sur des espèces de berceaux en bois étaient posés les pneus « Michelin » d’un côté et les réchappés « Ferrer » de l’autre. Il y avait aussi des présentoirs d’essuie glace, de courroies, de bombes, etc.  

Au fond se trouvait le stock d’huiles. Dans des cartons estampillés « YACCO », se trouvaient des bidons en fer de 2 litres, d’huiles diverses et variées. Huiles pour moteur diesel, pour moteur essence, SAE, pas SAE, et puis il y avait aussi le célèbre « BP ZOOM », vendu aux détenteurs de solex, mobylette et de petit motoculteur. Ces célèbres bidons, se trouvaient par 10 dans des caisses en bois. 

L’ambiance dans ce garage était très familiale, conviviale, mais aussi parfois électrique !!!  

Les clients étaient tous plus ou moins des amis. 

Outre la clientèle de base, particuliers et viticulteurs, il y avait aussi de plus gros clients comme les transports Bernard, la mairie de Puisserguier, les bus Taillades d’Ouveilhan, les Etablissement Labatut Almendro. 

Les fournisseurs étaient tous locaux, et leurs représentants connaissaient parfaitement la boutique. 

Tous ceux qui ont fréquenté cet endroit à un moment ou à un autre de leur existence se souviennent de la disponibilité et de la conscience professionnelle de Robert et Georges 

Mais ils se souviennent peut-être également comme moi des colères épiques de Georges, de son humour irrésistible, de sa façon très particulière de balancer les outils quand les choses n’allaient pas comme il voulait, de sa générosité.  

De la façon dont Robert attrapait avec ses doigts pleins de cambouis, et croquait à même la grappe, un raisin amené par un viticulteur. Et puis, l’hiver, quand il faisait bien froid, de le voir se rapprocher du gros poêle qui trônait dans l’atelier, pour réchauffer la main à laquelle lui manque un doigt. 

Robert est heureusement encore en pleine forme, mais Georges nous a malheureusement quittés trop tôt, il y a quelques mois, au moment où il allait pouvoir profiter de sa retraite bien méritée. 

Plus que des employeurs, ils ont été pour moi ceux qui m’ont permis de débuter tranquillement dans la vie professionnelle tout en préservant ma vie familiale par un emploi adapté à mes besoins d’alors. 

Narration/rédaction Corinne »

 

mémoires de puisserguier

 

mémoires de puisserguier

Robert & Corinne lors de la sortie du Tome 2 en 2009 

 

 

Je ne peux m’empêcher d’écrire quelques mots en souvenir de Robert qui vient de nous quitter.

 

Robert était un ami d’enfance de mon papa,  et Christine sa fille est devenue la mienne. Et  ensemble nous avons vécu tellement de supers moments..

 

Sur la plage du Cap d’Agde, alors encore vierge de « marinas », immeubles et bateaux de plaisance, où les parents avaient construits une baraque en bois et où nous passions des étés formidables, entrecoupés de pêche à la « tenilles » sur les bans de sable, balades en bateau ou en radeau (construction maison)  jusqu’au fort Brescou, de dégustation de moules, huitres, oursins, escargots de mer fraichement sortis de l’eau….

 

C’était aussi les vacances à  Llafranc en Espagne, plus tard, avec les balades dans les criques en Zodiac, les «chupas » pour quelques pesetas,….

 

Robert a été aussi pour moi mon premier employeur et celui qui m’a permis de faire mes premiers pas professionnels.

 

J’ai déjà raconté ces souvenirs là, mais je tiens à lui rendre hommage pour sa gentillesse, sa disponibilité et sa paternelle affection.

 

La dynastie des « garagistes Asset » de Puisserguier se termine avec lui, mais je crois que la relève est assurée par son petit neveu Bertrand garagiste dans un village voisin, comme quoi….

 

A Christine, je voudrais dire qu’un parent qui disparait c’est un peu de nous qui part et qu’il n’est pas possible de se défaire de cette souffrance qui  vous rattrape un peu tous les jours. Mais se souvenir d’eux dans les bons moments aide à estomper la douleur.

 

J’associe les 2 Simone, Monique, et toute la famille « nombreuse » des Asset et des Soum et leur présente mes plus sincères condoléances.

 

Corinne 

 

 

dimanche, 17 mai 2015

Ménage de printemps à l''écomusée...

Nous avions lancé un appel "éco citoyen" à tous nos adhérents désireux de participer au grand nettoyage de printemps de l’écomusée le samedi 9 mai.

En effet, l’écomusée nécessitait un grand coup de fraîcheur avant la nuit des musées (16 mai) et la saison touristique !

Une quinzaine de personnes s’est présentée, certaines armées de leurs plumeaux et chiffons préférés !

Nous avons nettoyé les vitres, les sols, les encriers, les bureaux, et les toilettes, fait la poussière des objets (3500) et des meubles à l’intérieur et à l’extérieur, désherbé "manuellement" le jardin et la cour, etc, etc,...

Et tout s’est déroulé dans la bonne humeur et la franche rigolade.

2015 05 09 le grand ménage.jpg

Nous tenons donc à remercier très sincèrement tous les acteurs de cette matinée qui s’est terminée par un petit apéro offert par l’association. 

Corinne

mardi, 28 avril 2015

Pèire... Thouy, intarissable conteur.

Comment tenir en haleine un auditoire pendant quasiment trois heures ?

mémoires de puisserguierC’est l’exploit qu’a réalisé Pierre Thouy  ce naturaliste fervent amoureux de la nature et de son jardin, samedi dernier à la salle des associations de Puisserguier.

 Invité pour la seconde fois par notre « Cercle occitan des MémoiRes » pour cette nouvelle conférence intitulée :

« Le Peuple de l’Òrt ».

Pierre du cercle occitan accueille Pèire...

L’Òrt désignant en langue d’Oc, le jardin potager.

Passant de l’Occitan au Français, il présente chaleureusement et avec passion « ses » amis ou « ses » concurrents que nous côtoyons dans nos jardins.

Il explique avec talent l’utilité souvent incomprise par « l’humain » de toutes ces populations qui partagent notre environnement. Chaque espèce ayant une fonction précise.

Les taupes, les rongeurs, les crapauds, les lézards, les mollusques, les insectes, les oiseaux.... Tout ce petit monde animal de concurrents et d’auxiliaires trouvent au jardin le gîte et le couvert, et y élaborent des chaînes alimentaires complexes et fragiles que l’homme vient constamment bouleverser, voire inexorablement détruire....

 

mémoires de puisserguier

 

Un diaporama, entrecoupé d’histoires cocasses et de questions-réponses avec l’assistance, a permis de visualiser toutes ces espèces qui composent la faune et la flore de nos jardins potagers.

 

mémoires de puisserguier

 

C’est autour d’un verre de l’amitié que chacun a pu dire son bonheur d’avoir imaginé pendant cet après midi être dans le ... près de cette cohabitation... qu’on espère durable.  

jeudi, 16 avril 2015

Los Pelicanos investissent la Promenade !

Nous sommes heureux d’avoir répondu à l’invitation de nos amis de « Los Pélicanos » à leur fête de la moto de ce dimanche 12 avril.

Nous avons donc ouvert la vitrine pour accueillir les nombreux visiteurs qui ont parcouru la Promenade pour y admirer toutes ces belles motos.

 

2015 12 avril 004.jpg

 

Depuis la vitrine, nous avons envoyé, ceux qui le désiraient, visiter l’écomusée où les attendaient notre équipe de bénévoles ravis de partager cette journée.

Le bilan tant du point de vue des visites que des ventes de nos produits dérivés a été une fois encore très satisfaisant. 

Un constat réjouissant et motivant : le nombre de visiteurs ne cessent d'augmenter.

 

2015 12 avril 007.jpg

 Nous vous rappelons que notre prochain rendez-vous est fixé au samedi 25 avril (15 heures) pour la conférence de Pierre Thouy.

dimanche, 08 mars 2015

Le compte était bon !

Il n’a pas été nécessaire d’utiliser ses outils pédagogiques pour compter les visiteurs venus écouter Mr Coll lors de l’exposition proposée dans notre écomusée samedi 21 février.

Ils se sont en effet déplacés très nombreux, en venant parfois d’assez loin (Roquebrun, Lattes, Montouliers...), pour assister studieusement à la leçon d’arithmétique prodiguée par cet ancien instituteur passionné, ingénieux et passionnant.

 mémoires de puisserguier

 

L’exposition présente les différents systèmes mis au point et permet à chacun en suivant les explications de l’enseignant d’en comprendre l’utilisation pour mieux assimiler les difficiles fractions, d’appréhender les longueurs et de compter en millions ou en décimales.

Sans jamais être ennuyeux puisque toute l’intervention a été entrecoupée de savoureuses anecdotes, vécues, sur les rapports élèves-enseignants.

Puis ceux qui le souhaitaient ont pu bavarder avec Mr Coll avant d’aller ensuite faire le tour des salles de l’écomusée. 

 

mémoires de puisserguier

 

Pour les Puisserguiérains, qui semblent avoir connu des empêchements pour ne pas avoir pu nous rejoindre cet après midi, nous rappelons que les objets insolites de cette exposition « d’outils pédagogiques de numération »  seront visibles dans les locaux de l’écomusée du centre de ressources (rue gaie sortie) jusqu’au 21 mars aux heures d’ouverture ou sur rendez-vous.

 

mémoires de puisserguier

 

mémoires de puisserguier

Un peu plus tard dans la soirée nous avons rejoint nos amis de la MJC qui proposaient une soirée rétro où chacun a pu chanter des rengaines d’autrefois accompagnés par l’orgue de barbarie. Pendant chaque intermède de délicieuses soupes maisons et des crêpes ont été offertes. 

 mémoires de puisserguier

 En fait une belle soirée qui clôturait cette journée d’un samedi riche en animations diverses et variées.

samedi, 14 février 2015

Le petit cordonnier s’en est allé !...

Dans le tome 3 de « Puisserguier raconte ses mémoiRes » nous avions écrit :

mémoires de puisserguier

__ « Vous souvenez- vous de cette toute petite boutique située  dans la rue Rouget de l’Isle dans laquelle officiait un petit cordonnier ?

Ce cordonnier se nommait Monsieur Obiols.....

.... une clochette pendue à la porte d’entrée signalait votre présence, mais ne servait pas à grand-chose, car la large baie vitrée qui servait de vitrine, permettait au cordonnier de vous voir arriver.

Une fois entré une agréable odeur  de colle, mélange d’amande, de chewing gum vous envahissait. Monsieur Obiols se tenait généralement assis derrière son comptoir, devant une forme à chaussures, portant un tablier noir... » ___

Hélas, le livre s’est refermé et le petit cordonnier nous a quittés.

M. Obiols.jpg

Mr Obiols était âgé de 87 ans, un dernier hommage lui  a été rendu à l’église du village et il repose désormais au cimetière de Puisserguier.

 

Toute notre équipe s’associe à la douleur de sa famille.

mercredi, 11 février 2015

Réseau des sites et musées de l’Hérault

Un nouveau pas dans la reconnaissance du travail de notre association et de l’existence de l’écomusée.

Nous avions demandé, dès l’ouverture du centre de ressources, à entrer dans le réseau des sites et musées créé à l'initiative du Conseil Général.

Après maintes rencontres et réunions, nous venons d’être informés par Mme Muriel Milhau, responsable du service Tourisme-Culture-Patrimoine de la Communauté de communes CANAL-LIROU SAINT CHINIANAIS : www.cc-canal-lirou.fr de notre intégration dans le dispositif intitulé : « réseau des sites et musées ».

« Le Département de l’Hérault présente un héritage millénaire d’une grande diversité. Pour mettre en valeur ce patrimoine, des collectivités et des associations, ont développé et animent des musées, des lieux d’exposition et des centres d’interprétation. Le Département leur apporte une aide technique et financière : rénovation d’expositions permanentes, montage d’expositions temporaires, éditions patrimoniales, mise en place d’animations, notamment dans le cadre de la Nuits des musées ou des Journées européennes du patrimoine, développement d’activités pédagogiques à destination du public scolaire.

En 2012 un label musée de territoire a été crée pour soutenir l’animation coordonnée de sites patrimoniaux et de musées à l’échelle d’un territoire. La finalité du label est d’encourager les élus des collectivités et les bénévoles des associations à poursuivre leurs efforts pour maintenir vivants ces lieux culturels qui, souvent, constituent la seule offre culturelle pérenne du territoire. Ce dispositif s’inscrit dans les actions initiées par le Département, pour favoriser l’équité territoriale en matière d’accès à la culture et au patrimoine. (http://www.herault.fr/culture/publication/guide-musees-de...). »

 Dans les faits :

Ø  Nous assisterons pour la première fois à la JOURNÉE DES MUSÉES DE TERRITOIRE le Jeudi 26 février 2015, troisième journée de rencontre destinée aux partenaires et organisée par le Conseil général de l’Hérault dans le cadre de son dispositif d’aide au développement des musées de territoire.

« Ouvert à tous les partenaires du réseau, élus à la culture et au patrimoine, personnel gestionnaires de sites, responsables associatifs, sur simple inscription, ce temps fort départemental a pour vocation la rencontre et la mise en relation entre les acteurs de la mise en valeur du patrimoine et des musées.

Cette année, la journée sera dédiée au travail de Mémoire. Dans un premier temps une présentation sera faite des opérations menées autours du centenaire de la guerre 14-18 dans le département, à travers les actions des associations et du travail de collecte des Archives départementales.

Puis une présentation du travail mené au  Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée sur les « Archives du sensible » qui proposent une mise en valeur du patrimoine intégrée à la vie culturelle du territoire. »  

Ø  Nous serons associés aux actions prévues en 2015 et cités dans les programmes, notamment pour la « nuit des musées » le 16 mai et les JEP en septembre.

Ø Nous devrions paraître dans le guide 2015 des musées de territoire de l’Hérault. Cette publicité distribuée dans des réseaux bien rôdés nous permettra d’étendre notre terrain d’action et de bénéficier des avantages de la communication du Conseil Général, et en cela, nous faire connaître par le plus grand nombre !

 

mémoires de puisserguier

 

 Nous sommes très fiers, pour l’association, les bénévoles, les adhérents et le village, et remercions les acteurs de cette décision.

 

 

@ Le dévouement et la persévérance sont reconnus,  nous sommes très heureux de pouvoir partager cette "reconnaissance", amplement méritée avec ceux qui ont créé cette Association. Bravo. Faure

@ Je suis très heureuse pour l'ensemble des personnes qui ont œuvré depuis de longues années pour obtenir cette récompense, si bien méritée. Je vous  adresse mes plus sincères félicitations.Cordialement. Attard

@ Félicitations à l'association et aux âmes énergiques qui l'ont conduite en si bon chemin ! Jeanne D.

@ A Corinne, et à tous les membres du bureau,

Je ne saurais dire à quel point je suis fière et heureuse pour vous, de voir que tous les obstacles, toutes les incompréhensions, voire parfois oppositions (j'imagine), n'ont pu entraver votre volonté d'action, de transmission de la mémoire du territoire puisserguiérain. Bravo à vous tous pour votre dévouement, votre acharnement, et l'intelligence ce votre action. Cordialement, Monique Boulze-Pillevesse 

@ félicitations et encore bravo pour votre engagement et votre éfficacité. monique calmel

mercredi, 04 février 2015

Sur les rails de 2015 !

Pour démarrer cette huitième année d’existence, c’est un bilan exceptionnel qu’a présenté notre association « les MémoiRes de PUISSERGUIER » lors de notre assemblée générale ordinaire de ce samedi. L’extraordinaire réussite de notre association en 2014 ouvre grandes les portes de 2015 qui s’annonce comme une année encore très riche de par la densité des manifestations proposées par notre équipe débordante d’imagination.

 

AG 31 janvier 2015.jpg

 

 Le diaporama très documenté (où tout est méthodiquement détaillé ; rapport moral, rapport d’activités, rapport financier), projeté à l’attention des participants et commenté par Corinne, notre Présidente, met en évidence l’étonnant dynamisme de notre association.

Rapport d'activités/projetsDiaporama.pdf

Lire : Rapport moral 2014.pdf

Comme chaque année, et conformément  aux lois et statuts en vigueur sur les associations "loi 1901" nos rapports "moral et financier" sont déposés en mairie, pour pouvoir y être consultés.

Une des fiertés de cette année passée est d’avoir réussi à mettre en place un formidable partenariat avec la plupart des autres associations du village lors de la participation à la commémoration nationale « en hommage à nos Poilus » dont on ne peut que rappeler le succès.

 Au cours de son exposé, dans son rapport moral, notre présidente n’a pas manqué de rappeler que le projet de départ de l’écomusée est abouti, et le pari réussi, grâce aux aides financières et techniques de la municipalité, à celles du Conseil Général, du Pays Haut Languedoc et Vignobles, de certains commerçants, et autres sponsors.

L’écomusée est une formidable vitrine pour le village et a accueilli 4410 visiteurs depuis son ouverture en septembre 2012.

La salle de classe est l’épicentre du site et les 9 autres tableaux surprennent et émeuvent.

Plus de 3000 objets, de qualité, présentent fidèlement la vie d’autrefois.

La fin d’après midi s’est achevée  avec la dégustation de galettes et de cidre dont une partie avait été offerte par la « Maison Séraphin ».

Les MémoiRes vous proposent leur prochain rendez-vous, le samedi 21 février pour une exposition « Comment bien apprendre à l’école grâce au matériel pédagogique d’un instituteur puisserguiérain passionné ! » présentée par le concepteur M. Coll.